Un adolescent retrouvé au fond d'une piscine de Rosemont

Le jeune garçon a été conduit à l'hôpital dans... (Photo Patrick Sanfacon, La Presse)

Agrandir

Le jeune garçon a été conduit à l'hôpital dans un état critique.

Photo Patrick Sanfacon, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un élève de 14 ans a été retrouvé gisant au fond de la piscine du centre Père-Marquette, dans le quartier La Petite-Patrie, et a été conduit à l'hôpital dans un état critique.

Le jeune garçon aurait passé plusieurs minutes sous l'eau. Élève de l'École secondaire Père-Marquette, située juste en face, il venait de suivre un cours de natation et a été retrouvé par les élèves du cours suivant, vers 10h ce matin.

En après-midi, la direction de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), n'avait toujours pas reçu de mise à jour de l'état de santé de l'adolescent, indiquant seulement que l'adolescent était toujours hospitalisé, entouré de sa famille.

«C'est un élève de secondaire 2, qui était à la piscine avec sa classe dans le cadre d'un cours d'éducation physique», révèle Alain Perron, porte-parole de la CSDM.

Les élèves étaient surveillés par leur enseignant d'éducation physique et par une sauveteuse, employée de l'arrondissement Rosemont-La-Petite-Patrie, qui administre la piscine.

La sauveteuse en poste, une jeune fille de 23 ans, a été conduite à l'hôpital pour y être traitée pour un choc nerveux.

«L'incident est sous enquête. On ne comprend pas pour le moment ce qui s'est passé», dit France Lebrun, porte-parole de l'arrondissement.

En fin d'après-midi, les parents des élèves fréquentant l'école Père-Marquette ont été informés de l'incident par courriel par la direction.

«Aujourd'hui les directions, accompagnés des intervenants de l'école et de l'équipe d'intervention en situation de crise de la CSDM, ont procédé à l'annonce de la nouvelle. Des intervenants étaient disponibles pour rencontrer les élèves qui en ressentaient le besoin», écrit la directrice adjointe, Roxane Gagnon.

«D'ici les prochains jours, votre jeune pourra avoir des réactions diverses: problèmes de sommeil, agitation, insécurité, tristesse, etc. Il s'agit de réactions normales suite à un tel événement, vous n'avez qu'à lui permettre de verbaliser ses sentiments et à le sécuriser.»

«Nous tenons à vous confirmer que demain sera un jour d'école normal. Cependant, les cours à la piscine seront suspendus.»

Selon le Service de police de la Ville de Montréal, aucun acte criminel n'aurait été commis.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer