Métro: un problème de fabrication retarde la réfection des escaliers mécaniques

En juin 2016, la STM annonçait qu'elle entreprenait... (Photo François Roy, Archives La Presse)

Agrandir

En juin 2016, la STM annonçait qu'elle entreprenait un chantier de 34 millions pour la réfection de 63 escaliers mécaniques dans ses stations de métro.

Photo François Roy, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La Société de transport de Montréal (STM) a dû mettre sur la glace son vaste chantier de réfection des escaliers mécaniques dans ses stations de métro. Un problème dans la fabrication de l'une des principales pièces a forcé la société à suspendre les travaux.

En juin 2016, la STM annonçait qu'elle entreprenait un chantier de 34 millions pour la réfection de 63 escaliers mécaniques dans ses stations de métro, chantier qui devait prendre fin d'ici 2020. Le projet prévoyait le remplacement complet de 24 de ces appareils et une « réfection majeure » des 39 autres.

Or, d'importants problèmes sont survenus dès les tout premiers travaux. À l'été 2016, la STM a en effet entrepris le remplacement des quatre premiers escaliers, aux stations Saint-Michel, Édouard-Montpetit et Jean-Talon. Les travaux devaient durer six mois pour chacun des escaliers, mais, un an et demi plus tard, ils sont toujours « en cours ».

« Un problème de fabrication sur l'une des pièces a un impact sur l'alignement de l'escalier mécanique. Nous avons donc cessé les travaux le temps de régler le problème de fabrication », explique une porte-parole de la société, Isabelle Tremblay.

La pièce problématique permet aux marches de s'aligner dans l'escalier mécanique. La STM dit qu'un contrôle de qualité avait été effectué en usine, mais qu'on a constaté à la livraison que la pièce n'était pas conforme aux plans d'usinage. Le transporteur dit maintenant attendre que le fabricant corrige la situation pour reprendre les travaux.

EFFET D'ENTRAÎNEMENT

Ces problèmes dans le remplacement des premiers escaliers ont eu un effet d'entraînement puisque ceux-ci devaient servir de « tête de série », c'est-à-dire de modèle pour les suivants. Devant les difficultés, c'est donc tout le projet qui a été suspendu. « Nous n'entreprenons pas d'autres travaux de remplacement pour le moment afin de ne pas mettre des escaliers hors service inutilement. »

La STM évalue que les travaux de réfection des quatre premiers escaliers seront terminés au printemps, soit avec plus d'un an de retard. L'échéancier affiché sur les grillages protégeant la zone des travaux a été repoussé à plusieurs reprises... puis a carrément disparu récemment. Quant aux 59 autres escaliers, « il est difficile d'établir un échéancier, car cela dépendra de la résolution du problème de fabrication », poursuit Isabelle Tremblay.

Les plaintes concernant les escaliers mécaniques du métro ont considérablement augmenté ces dernières années, révèlent des données obtenues par La Presse en vertu de la loi sur l'accès à l'information. La STM en a reçu 296 entre janvier et août derniers, soit plus qu'en 2016.

- Avec William Leclerc, La Presse




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer