Legault promet de réduire de moitié la hausse des tarifs d'électricité

François Legault... (Photo Pascal Ratthé, Le Soleil)

Agrandir

François Legault

Photo Pascal Ratthé, Le Soleil

(SAINT-HYACINTHE) François Legault a promis mardi de réduire de moitié la hausse des tarifs d'électricité de 4,3%, qui est entrée en vigueur aujourd'hui. Il s'activerait dès l'élection d'un éventuel gouvernement caquiste à réaliser cette promesse.

Le chef de la Coalition avenir Québec a profité de l'entrée en vigueur de la nouvelle tarification pour rappeler cet élément clé de la « charte des contribuables » qu'il propose d'adopter. Cette mesure limiterait le pouvoir du gouvernement d'augmenter les taxes et les tarifs. Aucune hausse ne pourrait dépasser le taux d'inflation. 

« À un moment donné, il faut être capable de dire à ces deux vieux partis : ça suffit de piger dans les poches des contribuables, a-t-il dit. Mme Marois disait il y a 18 mois ''je vais geler les tarifs d'électricité. Croyez-moi les québécois, je vais geler les tarifs''. Un autre beau mensonge. » 

M. Legault a appuyé une hausse importante des tarifs du bloc patrimonial d'Hydro-Québec prévue dans le budget de l'ex-ministre libéral des Finances, Raymond Bachand. Il veut maintenant limiter les augmentations à 2,2% pour la prochaine année. 

« La proposition de M. Bachand, c'était pour rembourser la dette, a dit M. Legault pour expliquer ce changement de cap. Ce n'est pas de ça dont on parle. On parle de rembourser des subventions dans l'éolien, on parle de payer l'épicerie. » 

Le chef caquiste a pris cet engagement à Saint-Hyacinthe, dans une circonscription où son parti a perdu par 2000 votes aux élections de 2012. La CAQ mise sur une ancienne employée d'Hydro-Québec, Chantal Soucy, pour déloger le Parti québécois. 

Hydro-Québec souhaitait à l'origine augmenter ses tarifs de 5,8 % pour 2014. La Régie de l'énergie a finalement autorisé une hausse moyenne des tarifs d'électricité de 4,3 % pour les clients résidentiels.

Cette augmentation ferait en sorte qu'il coûterait environ 120$ de plus par année pour alimenter une grosse maison, 95$ pour une maison moyenne. Elle devrait rapporter 418 millions $ à la société d'État, dont 207 millions des clients résidentiels.

Couillard propose l'indexation

Les libéraux proposent l'indexation des tarifs d'électricité, a rappelé leur chef Philippe Couillard.

Dans son dernier budget, le gouvernement péquiste misait sur la hausse de 5,8% proposée par la société d'État. Si la Régie de l'énergie devait les refuser, Québec demanderait davantage d'économies à Hydro-Québec. C'est ce qui s'est passé. La Régie a demandé que la hausse soit de 4,3%, et non de 5,8%.

Les libéraux exigeraient des compressions de 200 millions pour les sociétés d'État. «Avant de piger dans les poches du monde, on va resserrer la barre», a commenté M. Couillard.

QS dénonce 

Le député sortant de Québec solidaire, Amir Khadir, a lui aussi dénoncé la hausse des tarifs d'Hydro-Québec.

« Au lieu de taxer les gens ordinaires et d'augmenter leurs tarifs d'électricité, il faut aller chercher des revenus légitimes qui reviennent à l'État par les impôts, par la lutte à l'évasion fiscale, par les ressources naturelles, a-t-il indiqué. Il faut imposer les plus riches. »

-Avec Paul Journet et Gabrielle Duchaine.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2512870:box

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer