Élections: qui sont les indécis?

Partager

(Québec) Qui sont ces indécis, toujours nombreux même si l'échéance électorale approche? Un gros plan de CROP donne quelques indications sur ces mystérieux électeurs.

Même quand on leur pose d'autres questions, les 18% d'électeurs indécis restent circonspects. Ainsi, 60% d'entre eux refusent de dire qui serait le meilleur premier ministre. Pour 8% d'entre eux, ce serait Jean Charest, alors que seulement 5% optent pour François Legault et 2% pour Pauline Marois.

Ils n'ont guère regardé les débats télévisés: 56% n'en ont vu aucun - c'est 20% de plus que la moyenne québécoise, qui est de 36%. Mais 18% des indécis ont tout de même regardé les quatre débats.

Ils sont davantage préoccupés par la stabilité économique que l'ensemble des répondants (26% contre 23%). Ils sont par contre beaucoup moins branchés par la nécessité de changement - 6% seulement mettent cet aspect en priorité, contre 18% pour l'ensemble des répondants. Pour 29% d'entre eux, M. Legault incarne le changement, un score bien inférieur à celui de l'ensemble de l'échantillon (43%). De plus, 16% croient que M. Charest peut remplir ses engagements (contre 21% dans l'ensemble de la population). Leur méfiance est plus importante envers Mme Marois: 4% seulement pensent qu'elle va réaliser ce qu'elle promet. M. Legault obtient la confiance de 12% d'entre eux, moins que la moyenne de 22%.

Les indécis sont moins souverainistes que la moyenne des répondants: 11% voteraient oui, contre 29% dans l'ensemble de l'échantillon, avant répartition des indécis. Un indécis sur trois (32%) ne veut pas choisir un camp relativement à la question nationale.

Enfin, 68% des indécis sont francophones et 12% anglophones. Un indécis sur cinq est allophone. Ils habitent davantage dans les régions, à l'extérieur de Québec et de Montréal. Les résidants des banlieues nord et sud - le 450 - sont moins souvent indécis (16% des indécis proviennent de cette région). En revanche, les hommes et les femmes sont, statistiquement, indécis dans la même proportion.

___________________________________

Méthodologie

Un sondage téléphonique probabiliste

La collecte de données téléphonique s'est déroulée du 24 au 26 août 2012. Un total de 1002 entrevues ont été réalisées.

Les résultats ont été pondérés afin de refléter la distribution de la population adulte du Québec selon le sexe, l'âge, la région de résidence ainsi que la langue maternelle.

La marge d'erreur maximale de ce sondage est de 3,1 points, 19 fois sur 20.

> En vidéo: Vincent Marissal rencontre Bernard Landry




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer