Les contributions, parti par parti

Les dons des partis ont diminué de moitié... (Graphique La Presse)

Agrandir

Les dons des partis ont diminué de moitié depuis 2008.

Graphique La Presse

Voici le détail des contributions pour les quatre principaux partis en lice.

Parti libéral

Don moyen 2012: 286$

Nombre de donateurs: 6814

Total des contributions en 2012: 1 950 034$

Ses contributions ont beau avoir considérablement diminué, le PLQ reste la formation qui récolte le plus d'argent. La région de Montréal y est pour beaucoup: les troupes de Jean Charest y ont amassé plus d'un demi-million depuis le début de l'année. Cette récolte est en grande partie due aux électeurs de Westmount, les plus généreux de toute la province, une générosité essentiellement orientée vers le PLQ. Les donateurs de la région de Québec ont été particulièrement généreux avec le parti, auquel ils ont accordé plus de la moitié de toutes les contributions. Dans l'Outaouais, près des trois quarts des dons sont allés à la formation de Jean Charest. Même s'ils sont moins nombreux qu'au PQ, les donateurs libéraux continuent à être les plus généreux de tous les partis.

Parti québécois

Don moyen 2012: 148$

Nombre de donateurs: 11 411

Total des contributions en 2012: 1 690 479$

Contrairement aux trois autres partis, qui récoltent leurs dons les plus importants à Montréal, c'est en Montérégie que le Parti québécois a le plus enrichi son trésor de guerre. Le PQ domine le financement dans les circonscriptions éloignées des grands centres. Les trois quarts des contributions récoltées dans le Bas-Saint-Laurent, sur la Côte-Nord et en Gaspésie vont ainsi au parti de Pauline Marois. À l'inverse, il récolte la moitié moins que le PLQ à Montréal et à Québec.

Depuis 1999, c'est le PQ qui a le plus grand nombre de donateurs. Le don moyen, qui n'a jamais dépassé les 170$, est toutefois nettement plus faible qu'au PLQ et à la CAQ.

Coalition avenir Québec

Don moyen 2012: 254$

Nombre de donateurs: 3269

Total des contributions en 2012: 829 121$

Les électeurs de la couronne nord se sont montrés parmi les plus généreux avec la CAQ. Le parti de François Legault est celui qui a récolté le plus de dons dans Groulx et Blainville. La CAQ est encore loin de recevoir autant d'argent que le PLQ à Montréal, mais son financement se rapproche de celui du PQ. D'ailleurs, parmi les circonscriptions les plus généreuses pour la CAQ figurent Mont-Royal et Verdun. La formation est même celle qui a récolté le plus de dons au centre-ville de Montréal (Sainte-Marie-Saint-Jacques). Souvent présentée comme un terreau fertile pour la CAQ, la région de Québec a pourtant contribué dans une moindre proportion à sa caisse électorale qu'à celles du PLQ et du PQ.

Québec solidaire

Don moyen 2012: 114$

Nombre de donateurs: 2093

Total des contributions en 2012: 239 093$

Près de la moitié des dons à Québec solidaire proviennent de la région de Montréal. Sans surprise, le parti récolte ses dons les plus importants auprès des électeurs de Gouin et de Mercier, où se présentent ses deux chefs, Françoise David et Amir Khadir. Dans deux autres circonscriptions de la métropole, Laurier-Dorion et Hochelaga-Maisonneuve, la formation a même réussi à récolter davantage que les autres partis. Québec solidaire s'active également au centre-ville de Québec, dans Taschereau. Contrairement aux autres partis, qui ont vu le nombre de leurs donateurs diminuer, Québec solidaire semble connaître une lente progression depuis sa fondation.

» À découvrir: notre carte interactive du financement politique au Québec

****

Des règles plus sévères

Les règles du financement des partis politiques ont été considérablement resserrées en 2011.

La contribution maximale annuelle que peut verser un particulier a été réduite de 3000$ à 1000$.

Le changement le plus important réside toutefois dans la façon dont l'argent transite vers les coffres des formations. Depuis avril 2011, tous les dons de plus de 100$ doivent être envoyés au Directeur général des élections du Québec.

En plus de leur chèque (libellé au nom du DGEQ), les donateurs doivent signer une déclaration dans laquelle ils assurent que l'argent provient bien de leurs fonds personnels. Le document leur rappelle au passage qu'ils s'exposent à des amendes de 5000$ à 20 000$.

Le DGEQ a embauché une douzaine de personnes pour vérifier les dons avant de les verser dans le compte des partis. L'opération prend environ 15 jours.




À découvrir sur LaPresse.ca

publicité

la boite:2512870:box

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer