Rassemblement des Premières Nations à Montréal le 9 octobre

Le chef de l'APNQL, Ghislain Picard... (PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE)

Agrandir

Le chef de l'APNQL, Ghislain Picard

PHOTO ARCHIVES LA PRESSE CANADIENNE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Lia Lévesque
La Presse Canadienne

Lasses de ne pas être entendues des gouvernements canadiens, les Premières Nations vont se rassembler à Montréal, le 9 octobre, pour plaider leur cause.

Pour le moment, il n'est pas question de bloquer des routes ou des ponts, a fait savoir le chef de l'Assemblée des Premières Nations du Québec et du Labrador, Ghislain Picard, à l'occasion d'une conférence de presse, vendredi à Montréal.

Les Premières Nations souhaitent pour l'instant mettre l'accent sur le scrutin du 19 octobre, espérant que le taux de participation soit élevé. M. Picard s'attend d'ailleurs à un taux de participation plus élevé de la part des Premières Nations, d'après le mouvement qu'il constate dans les réseaux sociaux.

À quelques heures du dernier débat des chefs, M. Picard a demandé aux chefs des partis politiques de s'engager plus globalement auprès des Premières Nations, au-delà des promesses à la pièce sur des investissements accrus dans le logement, par exemple.

Il faut carrément reconstruire la relation entre le Canada et les Premières Nations, a-t-il plaidé. Cette relation a été sérieusement amochée depuis les dix dernières années, a-t-il soutenu.

Les Premières Nations ont maintes revendications, dont le logement, l'accès à l'eau potable, les revendications territoriales, les redevances sur les projets miniers, par exemple.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer