Les chefs courtisent les musulmans

Stephen Harper a prononcé hier un discours devant... (Photo Aaron Vincent Elkaim, PC)

Agrandir

Stephen Harper a prononcé hier un discours devant un important congrès musulman, en banlieue de Toronto.

Photo Aaron Vincent Elkaim, PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les chefs des trois principaux partis fédéraux courtisent le vote musulman en vue du vote du 19 octobre. Pendant que Thomas Mulcair et Justin Trudeau invitent ces électeurs à rejeter la «politique de la peur» du gouvernement, Stephen Harper se pose en défenseur de la liberté de religion et champion de la lutte contre le terrorisme.

Un groupe qui souhaite encourager les musulmans à voter aux prochaines élections, Canadian Muslim Vote, a invité les chefs des principaux partis à produire une vidéo afin d'augmenter le taux de participation dans cette communauté. Dans son message, Thomas Mulcair affirme que «lors de cette élection, on a le choix de remplacer la peur et la division par l'espoir et l'optimisme».

Le chef néo-démocrate invite les musulmans à se faire entendre pour éviter qu'«une poignée d'électeurs ne décide pour eux», dit-il dans son message enregistré tant en français qu'en anglais. «Durant cette élection, on doit décider quel genre de Canada on bâtit ensemble. Un Canada où les libertés fondamentales sont affaiblies ou un Canada où nos droits et notre tradition démocratique sont respectés?»

Justin Trudeau s'en prend aussi aux politiques du gouvernement conservateur. «Je crois fermement que notre démocratie est plus forte lorsque les politiciens se joignent aux citoyens pour contrer la politique de la peur», dit-il dans son message enregistré principalement en anglais.

Dans sa vidéo, le chef libéral prend également soin de rappeler son opposition au projet de Charte des valeurs québécoises présenté par le Parti québécois lorsqu'il était au pouvoir. «Le Parti libéral du Canada a été le premier à s'opposer publiquement au projet québécois de soi-disant Charte des valeurs», dit Justin Trudeau, en anglais.

«Nous allons défendre le droit de tous de pratiquer leur religion et de participer dans notre société. Que vous portiez un hijab, un niqab ou un turban ou une kippa, personne ne doit être exclu», poursuit le chef libéral.

Le Parti conservateur a indiqué à La Presse qu'il ne comptait pas pour l'instant répondre à l'invitation du groupe musulman en produisant une vidéo pour encourager cette communauté à voter.

Contre le terrorisme

Reste que Stephen Harper courtise lui aussi le vote musulman. En juin dernier, le premier ministre a d'ailleurs tenu à sa résidence officielle, le 24, Sussex, un repas avec des familles musulmanes dans le cadre du ramadan.

Stephen Harper a également prononcé hier un discours devant un important congrès musulman, en banlieue de Toronto. Il s'est alors présenté en défenseur de la liberté de religion, ce qui lui a valu de chaleureux applaudissements dans ce groupe principalement composé de personnes originaires du Pakistan.

«La persécution religieuse demeure bien réelle pour ceux qui habitent au Pakistan et pour ceux d'entre vous qui ont de la famille au Pakistan. Amis, vous devez savoir que notre Parti conservateur condamne cela», a fait valoir M. Harper.

Le premier ministre a aussi insisté sur l'importance de lutter contre le groupe État islamique et de condamner ceux qui s'en inspirent pour perpétrer des attentats, comme ceux de l'automne dernier au Canada. «Ces terroristes essaient de pervertir l'islam. Ils essaient de détruire le monde et doivent être arrêtés.»

Les musulmans votent peu et sont divisés

Cet appel au vote des musulmans s'explique en partie par leur faible taux de participation. Une étude menée pour Élections Canada démontre en effet que seulement 47% des musulmans ayant le droit de vote s'en étaient prévalus en 2004, contre 61% de l'ensemble des électeurs.

Selon certains sondages, les musulmans ne votent pas en un seul bloc. Un coup de sonde Ipsos Reid mené à l'issue du scrutin de 2011 démontre que le PLC avait obtenu 46% des votes musulmans, suivi de près par le NPD (38%). Les conservateurs avaient reçu l'appui de seulement 12% de ce groupe.

Les musulmans représentent un groupe culturel important alors qu'on en recensait 1,1 million en 2011 au pays, selon Statistique Canada. Plus de la moitié (582 000) d'entre eux vivent en Ontario tandis que le Québec en compte 243 000. Ce groupe de population est en forte progression puisqu'il représente une importante part de l'immigration, principal facteur de croissance de la population canadienne. Statistique Canada évalue d'ailleurs que les musulmans pourraient représenter 7% de la population canadienne d'ici 2031.

Partager

publicité

publicité

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Les plus populaires sur Auto

CONTRIBUEZ >

Vous avez assisté à un évènement d'intérêt public ?

Envoyez-nous vos textes, photos ou vidéos

image title
Fermer