Un an et demi après la tragédie, le Musi-Café ouvre ses portes

Au total, environ 20 personnes, soit cinq de... (Photo Julien Chamberland, Archives)

Agrandir

Au total, environ 20 personnes, soit cinq de plus, travaillent pour M. Gagné, dans cet établissement d'un peu plus de 3000 pieds carrés, soit à peine plus spacieux que l'ancien.

Photo Julien Chamberland, Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Tragédie à Lac-Mégantic

Actualité

Tragédie à Lac-Mégantic

Un convoi ferroviaire transportant du pétrole brut a explosé à Lac-Mégantic, le 6 juillet, faisant plusieurs morts et rasant la quasi-totalité du centre-ville historique de cette municipalité. »

La Presse Canadienne

Près d'un an et demi après la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, qui a fait 47 morts en juillet 2013, le Musi-Café a finalement pu recommencer lundi à accueillir des clients.

Reconstruit sur la rue Papineau, l'établissement a discrètement ouvert ses portes à près de 400 mètres de son emplacement d'origine, où de nombreuses personnes avaient perdu la vie.

Trois employés ont choisi de retourner travailler au Musi-Café, a fait savoir son propriétaire, Yannick Gagné, qui avait perdu trois travailleurs lorsque la tragédie était survenue.

Au total, environ 20 personnes, soit cinq de plus, travaillent pour M. Gagné, dans cet établissement d'un peu plus de 3000 pieds carrés, soit à peine plus spacieux que l'ancien.

Au cours d'un entretien téléphonique, il a indiqué qu'il s'attendait à voir un peu plus de clients venir dîner au Musi-Café lundi.

Selon le propriétaire, plusieurs personnes s'attendaient probablement à ce que le restaurant soit bondé, ce qui explique le peu d'achalandage.

«C'était plein dans les commerces qui ont ouvert avant moi, a raconté M. Gagné. Les gens vont peut-être attendre en soirée.»

Après avoir surmonté de nombreux obstacles, le propriétaire du nouveau Musi-Café dit avoir presque complété le montage financier du nouvel établissement, dont la facture totale devrait dépasser 1,5 million $.

«L'argent personnel de moi et mon père en plus de celui des assurances, c'est près d'un million de dollars (qui sort) de nos poches», a relaté M. Gagné.

Le ministre fédéral Christian Paradis aurait également assuré à M. Gagné qu'il serait admissible au programme Développement économique Canada. M. Gagné a aussi fait savoir que le gouvernement du Québec l'avait aidé, notamment avec un «pont financier» sous forme de prêt.

Si les clients peuvent recommencer à fréquenter le Musi-Café, l'ouverture officielle devrait quant à elle se faire au mois de février.

«On n'a pas eu le temps de faire une grosse fête, a dit M. Gagné. On se pratique. Nous attendons beaucoup d'artistes et de politiciens. Ça va être un samedi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer