Des élèves réclament une reprise du vote

Les élèves du cégep Marie-Victorin sont retournés en... (Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse)

Agrandir

Les élèves du cégep Marie-Victorin sont retournés en classe, mardi, après plus de six mois de grève.

Photo: Édouard Plante-Fréchette, La Presse

Dossiers >

Conflit étudiant

Actualité

Conflit étudiant

Le gouvernement de Jean Charest a décidé d'augmenter les droits de scolarité de 1625 dollars en cinq ans, une hausse décriée par des dizaines de milliers d'étudiants. »

Découragés par les votes qui ont reconduit la grève aux cégeps de Saint-Laurent et du Vieux Montréal, des centaines d'élèves misent maintenant sur des pétitions pour renverser les résultats, a appris La Presse. Sous la pression, l'association étudiante du cégep de Saint-Laurent tiendra un nouveau vote cette semaine. Celle du Vieux Montréal, réputée comme étant l'une des plus militantes de la province, n'exclut pas de faire la même chose.

Au cégep de Saint-Laurent, depuis samedi, alors que 261 élèves ont voté pour la poursuite de la grève contre 243 opposants, les noms s'accumulent sur une pétition en ligne qui invite les signataires à «montrer leur désir de retourner en classe le 17 août 2012», date prévue de la rentrée.

«La pétition contient beaucoup d'irrégularités, mais on ne veut pas coincer les gens pour des questions de procédures, alors on tiendra une autre assemblée», explique Maxence Valade, porte-parole de l'association étudiante.

En tout, quelque 650 élèves ont apposé leur signature électronique sur le document en ligne. C'est presque trois fois plus que le nombre de cégépiens qui se sont prononcés pour la grève durant le week-end, et une centaine de plus que le nombre d'élèves qui se sont présentés à la dernière assemblée. «Selon le vote, seuls 7,5% des élèves du cégep souhaitent la grève», dit le libellé du document.

Des rumeurs d'annulation

Plutôt que de répondre aux absents qu'ils n'avaient qu'à venir voter, la direction de l'association étudiante accepte de leur donner une autre chance de se faire entendre. «Beaucoup de gens étaient encore à l'extérieur de Montréal samedi. On prévoit être plus nombreux cette fois-ci», affirme Maxence Valade.

Une pétition circule aussi pour forcer la rentrée au cégep du Vieux Montréal, où 1700 élèves ont voté lundi soir dans une proportion de 50,5% pour la poursuite de la grève générale illimitée. Dans les minutes qui ont suivi l'annonce des résultats, des rumeurs annonçant l'annulation du trimestre se sont répandues sur les réseaux sociaux. Vingt-quatre heures plus tard, au moment de mettre sous presse, la pétition avait récolté près de 250 noms. Selon un porte-parole de la CLASSE, il est «possible» que le vote soit repris. La direction de l'école croise les doigts. «Si un tel scénario se produit, on va favoriser la participation du plus grand nombre de gens possible», affirme la porte-parole Anne-Louise Savary.

À la Fédération des cégeps, on rappelle qu'il est important que la rentrée se concrétise dans tous les collèges. «On a très peu de marge de manoeuvre. On ne peut plus retarder. Chaque journée compte», martèle le PDG Jean Beauchesne.

Hier, le retour en classe s'est encore une fois déroulé sans heurts dans quelques cégeps. «Ça s'est très bien fait, tout doucement», s'est réjoui Line Légaré, directrice des communications du collège de Maisonneuve. La veille, les élèves, nombreux à leur assemblée générale, s'étaient prononcés à 62% contre la poursuite de la grève.

Les élèves de deux autres cégeps ont opté pour un retour en classe hier, soit le collège Montmorency, à Laval, et le cégep Lionel-Groulx, sur la Rive-Nord. Les élèves du collège Montmorency ont voté à 85% pour un retour en classe temporaire, soit jusqu'au 28 septembre 2012.




publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer