Le sport, un baume pour Ottawa après l'attentat

Les joueurs des formations locales disent espérer qu'ils... (Patrick Woodbury, Archives LeDroit)

Agrandir

Les joueurs des formations locales disent espérer qu'ils permettront de consoler et de réconforter les citoyens, et de mettre en marche le processus de guérison.

Patrick Woodbury, Archives LeDroit

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Attentat à Ottawa

Actualité

Attentat à Ottawa

Le 22 octobre 2014, des coups de feu ont été tirés sur la colline parlementaire, à Ottawa. »

Lisa Wallace
La Presse Canadienne
OTTAWA

Vendredi soir, les joueurs du Rouge et Noir d'Ottawa de la Ligue canadienne de football, seront les hôtes des Alouettes de Montréal. Le lendemain soir, les Sénateurs accueilleront les Devils du New Jersey dans une rencontre du calendrier régulier de la Ligue nationale de hockey.

Pour ces deux formations, aucun des deux matchs ne revêt une importance primordiale au classement de leurs ligues respectives - le Rouge et Noir achève une difficile saison inaugurale qui les verra rater les séries éliminatoires, tandis que la campagne des Sénateurs ne fait que commencer.

Mais après la fusillade survenue mercredi sur la Colline parlementaire, ces matchs seront plus que des événements sportifs. Les joueurs des deux formations locales disent espérer qu'ils permettront de consoler et de réconforter les citoyens, et de mettre en marche le processus de guérison.

«Je pense que ça démontre que nous ne sommes pas effrayés par les menaces extérieures ou les actes terroristes, a déclaré Jeff Hunt, président de Ottawa Sports & Entertainment Group, qui est propriétaire du Rouge et Noir.

«Nous allons continuer de vivre comme le font les Canadiens, d'apprécier notre mode de vie et nos libertés. Un match de sport n'est jamais plus important que lorsqu'il a lieu après un événement semblable à ce qui est arrivé ici à Ottawa.»

Le duel entre le Rouge et Noir et les Alouettes sera le premier rendez-vous réunissant un large auditoire dans la capitale nationale depuis la tragédie de mercredi. Autant du côté du Rouge et Noir que des Sénateurs, on prend la peine d'aviser que les spectateurs devront s'attendre à des mesures de sécurité accrues.

Dans un communiqué de presse, les Sénateurs ont fait savoir que tous les clients, incluant le personnel et les invités, seront inspectés à l'aide d'un détecteur manuel. Les sacs feront l'objet d'une fouille avant d'accéder à l'amphithéâtre samedi et lors de tous les autres événements présentés au Centre Canadian Tire, dans le cadre des mesures de sécurité renforcées.

En raison de ces mesures de sécurités accrues, les Sénateurs invitent les amateurs à arriver tôt afin d'éviter les retards. Les portes ouvriront à 17 h afin de faciliter l'accès au Centre Canadian Tire.

Il y aura une cérémonie spéciale d'avant-match, incluant un moment de silence avant l'interprétation des hymnes nationaux. L'équipe a demandé aux partisans de porter des vêtements rouges en hommage au personnel des Forces armées canadiennes et aux premiers répondants.

Mais les dirigeants des deux organisations préféraient mettre l'accent sur la faculté de récupération des citoyens et amateurs de sports d'Ottawa.

«Autant vendredi soir que samedi soir, je pense que ce sera très spécial de nous retrouver dans une ambiance détendue, et de voir tous les gens s'unir et afficher leur soutien à toutes les personnes impliquées, a déclaré l'attaquant des Sénateurs, Kyle Turris.

«Nous serons heureux de faire tout en notre pouvoir pour apporter du réconfort et chasser certaines pensées de notre esprit.»

Avant son match de vendredi, le Rouge et Noir rendra hommage au caporal Nathan Cirillo, qui a été abattu lors de la fusillade de mercredi, de même qu'aux deux soldats canadiens attaqués lundi à Saint-Jean-sur-Richelieu. L'adjudant Patrice Vincent a perdu la vie et l'un de ses compatriotes a été blessé après qu'un automobiliste eut volontairement foncé sur eux.

Les deux organisations comptent sur plusieurs athlètes originaires de la grande région d'Ottawa, et ils ont tous été secoués par les événements de mercredi. Mais ils n'ont pas caché leur fierté face au travail des forces de l'ordre.

«Ça secoue, c'est certain, et c'est triste, a confié le défenseur Mark Borowiecki. Nous formons une si petite communauté et nous avons le sentiment de vivre dans une petite ville ici, au point d'oublier, parfois, qu'il s'agit d'une ville d'importance et de la capitale d'un grand pays occidental.»

Son coéquipier Chris Phillips, un autre défenseur, a admis que les événements de mercredi avaient de quoi semer la peur.

«Mais en même temps, vous en retirez une sensation de sécurité quand vous constatez le remarquable travail qu'ont accompli les équipes d'urgence pour les contenir.»

La sensation était la même chez les porte-couleurs locaux du Rouge et Noir, qui ressentiront une fierté toute particulière à l'idée de représenter leur communauté vendredi.

«Ce sera spécial de pouvoir jouer devant mes concitoyens et d'aider les gens à oublier la tragédie, a déclaré le centre-arrière John Delahunt.

«Quand des événements de ce genre se produisent, les Canadiens ont tendance à être unis. Pour cette raison, je m'attends à voir une grande sensation de patriotisme de la part des spectateurs. Je suis sûr qu'il y aura beaucoup d'émotion pendant l'hymne national, et que nous pourrons tous nous rappeler que nous vivons dans un merveilleux pays.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer