• Accueil > 
  • Actualités 
  • > Visites de dirigeants français: accueil princier, factures salées 
Exclusif

Visites de dirigeants français: accueil princier, factures salées

François Hollande... (PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL)

Agrandir

François Hollande

PHOTO YAN DOUBLET, ARCHIVES LE SOLEIL

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) Les visites «royales» des premiers ministres québécois en France ont leur contrepartie: le gouvernement du Québec a réservé un accueil princier aux premiers ministres français en visite officielle. En janvier dernier, Philippe Couillard minimisait les coûts de son passage à Paris, accompagné de six ministres, le Québec étant alors «sur le bras» des Français. Or, ces derniers sont tout aussi bien reçus quand ils viennent au Québec.

Grâce à la Loi sur l'accès à l'information gouvernementale, La Presse a obtenu les factures des trois dernières visites officielles de représentants de l'Hexagone: les premiers ministres François Fillon et Jean-Marc Ayrault, respectivement en 2008 et en 2013, ainsi que le président François Hollande, l'automne dernier.

Rapide Hollande

La visite du président Hollande a été la plus courte, et aussi la plus frugale: 53 000$ pour le séjour du maître des lieux à l'Élysée, où on sait mettre les petits plats dans les grands. On ne sera pas en reste; la réception offerte par le Québec au Château Frontenac pour l'illustre visiteur a coûté 29 487,18$. Avec une réception pour l'Ordre national du Québec et des installations pour les gardes du corps, la facture totale atteint 31 249,80$.

  • 2000$ en éclairage: Pour faire de belles images de la visite du président au bureau du premier ministre Couillard, un peu de lumière s'imposait. En fait, Québec a payé 2000$ pour s'assurer que la lumière soit convenable pour les caméras de télé au bureau de Philippe Couillard.
  • Vendez-moi des roses: Le passage du premier des Français nécessitait passablement de décorum. On a décoré. La facture des fleurs pour la réception offerte par le Québec a atteint 1685$.

Ayrault: 116 424$

Jean-Marc Ayrault, premier ministre français, était de passage à Québec les 14 et 15 mars 2013. Le gouvernement Marois a payé sa facture pour la nuit d'hôtel, 760$. On a pris aussi les factures de ses cinq ministres, 1200$. Au Manoir Richelieu, la suite «occupation double» de M. Ayrault coûtait 606$ par nuit, et celle de son garde du corps, 308,35$.

  • 150$ le couvert: Au Château Frontenac, la réception pour M. Ayrault aura coûté 150$ pour chacun des 160 convives, une facture de 24 000$. De plus, une table avait été prévue pour les techniciens et les gardes du corps, 20 personnes à 50$, donc 1000$ de plus.
  • 3000$ de drapeaux: Il fallait des drapeaux pour marquer l'arrivée de nos hôtes aux aéroports de Montréal et de Québec. L'installation des hampes par SNC-Lavalin a coûté 1700$ à Montréal et 1205$ à Québec. Des cadeaux pour la visite? Des présents pour 4416$, sans compter 617$ pour 250 épinglettes Québec-France. Tant qu'à faire, on mettra des fanions à frange sur les limousines (384$).
  • Dans les airs et sur la terre: Le temps file dans ce genre de visite. On a déplacé M. Ayrault et sa délégation en avion entre Québec et Montréal - un Dash 8 pour 28 passagers -, une facture de 5670$. La facture pour transporter tout le monde en autocar ou en limousine a grimpé à 9850$.

Fillon: 108 609$

Pour François Fillon, le premier ministre reçu par Jean Charest en juillet 2008, on n'avait pas chipoté sur les transports: 8800$ pour l'avion qui allait prendre la délégation à Montréal, puis l'amener à Québec, puis la ramener à Montréal, puis retourner à Québec pour finir à Montréal... avec un traiteur à bord.

  • En canot: On avait décidé de frapper un grand coup avec la visite. M. Fillon aura un canot made in Québec. Avis au fournisseur, on attend encore la facture au ministère des Relations internationales.
  • En limo: Pour accueillir la délégation française, on a retenu 28 véhicules de location, dont une majorité de «limo-vans», pour une facture totale de 26 675$.
  • Des chambres vides: Les fonds publics ont payé les frais d'annulation de 17 chambres à 135$ au Château Frontenac, près de 2000$, dans le cadre de la visite. Mais en même temps, on a défrayé une quinzaine de suites entre 400$ et 700$ au même établissement, une facture d'hébergement de 17 128$.
  • Tapis rouge: Pour le tapis rouge, obligatoire, les drapeaux, l'installation et l'enlèvement de tout le pavoisement, Québec aura payé 4400$.

- Recherche: Serge Laplante

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer