La série noire des trains de banlieue

Depuis le début de février, le taux de... (PHOTO HUGO-SéBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Depuis le début de février, le taux de ponctualité des trains de banlieue de l'AMT est en chute. Des bris d'équipement et de matériel roulant et même une rupture de canalisation ont notamment perturbé le service.

PHOTO HUGO-SéBASTIEN AUBERT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Bruno Bisson
La Presse

Plusieurs dizaines de milliers d'usagers des transports collectifs ont vécu jeudi soir un autre épisode intense d'une longue série noire de bris, de pannes et d'incidents improbables qui s'abattent depuis peu sur les trains de banlieue de l'Agence métropolitaine de transport (AMT).

Pas moins de 33 trains ont accusé du retard ou ont été carrément annulés durant la seule soirée de jeudi, marquée par des bris et des défectuosités d'aiguillage survenus à quatre endroits différents sur les réseaux ferroviaires du CN et du CP.

Toutes les lignes de trains de l'AMT ont été touchées à des degrés divers. Plus de la moitié des 33 retards ont dépassé 20 minutes. Sur la ligne Saint-Jérôme, cinq des neuf trains touchés ont accusé des retards dépassant 40 minutes.

La moitié des retards enregistrés sur la ligne de train Vaudreuil-Hudson ont excédé une heure.

Selon des données fournies par l'AMT, 17 des 33 retards du réseau ont été causés par «un aiguillage défectueux» sur le réseau CP à Montréal-Ouest, où circulent les lignes de Vaudreuil-Hudson, Saint-Jérôme et Candiac. Entre 16h et 21h, la majorité des départs de ces trois lignes ont subi des retards variant de 30 à 90 minutes.

Un autre aiguillage défectueux, près de la Gare centrale, sur une voie propriété de l'AMT, a aussi entraîné des retards en série pour les usagers du train de Deux-Montagnes, en pleine période de pointe, entre 16h et 19h.

Deux autres aiguillages défectueux, à Lachine et Saint-Lambert, ont causé des retards isolés sur la ligne Vaudreuil-Hudson, en début d'heure de pointe, et la ligne Mont-Saint-Hilaire, en soirée.

Ratés en série

Le réseau de trains de banlieue de l'AMT, qui transporte chaque jour près de 80 000 personnes, connaît des ratés en série depuis quelques semaines. Depuis le début de février, le taux de ponctualité des trains de banlieue a chuté largement sous la moyenne habituelle. Le réseau a été touché par de nombreux bris d'équipement ou de matériel roulant, que l'AMT attribue principalement au temps froid des dernières semaines.

Lundi, une grève des employés du Canadien Pacifique a complètement immobilisé les lignes de Vaudreuil-Hudson, Saint-Jérôme et Candiac, durant une journée complète.

Et hier matin, la série noire s'est poursuivie lorsqu'une rupture de canalisation survenue dans le quartier Notre-Dame-de-Grâce a inondé les voies ferrées entre les gares Montréal-Ouest et Vendôme.

Les trains de Vaudreuil-Hudson ont pu se rendre au centre-ville, à vitesse réduite, avec des retards de 30 à 40 minutes. Les passagers des trains de Candiac et Saint-Jérôme sont descendus dans d'autres gares et invités à poursuivre leur route en métro.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer