Le conseil municipal rend hommage à Marcel Côté

«C'est avec stupeur, consternation, qu'on apprend le décès... (Photo Hugo-Sebastien AUBERT, La Presse)

Agrandir

«C'est avec stupeur, consternation, qu'on apprend le décès hier d'un nouvel ami, un complice, un conseiller, un grand Montréalais, a déclaré d'entrée de jeu le maire de Montréal Denis Coderre (ci-dessus).

Photo Hugo-Sebastien AUBERT, La Presse

«Sous le choc», «estomaqués», les élus réunis cet après-midi au conseil municipal de Montréal ont rendu un vibrant hommage à Marcel Côté.

Marcel Côté... (Photo David Boily, La Presse) - image 1.0

Agrandir

Marcel Côté

Photo David Boily, La Presse

Souvent avec humour, toujours avec émotion, neuf conseillers se sont succédé pour saluer ce «grand Montréalais», ce «philanthrope» décédé dimanche d'un infarctus à l'âge de 71 ans. Ils ont bouclé la première heure du conseil avec une déclaration de condoléances adoptée à l'unanimité.

«C'est avec stupeur, consternation, qu'on apprend le décès hier d'un nouvel ami, un complice, un conseiller, un grand Montréalais, a déclaré d'entrée de jeu le maire Denis Coderre. Marcel Côté était quelqu'un d'authentique. Il a bien servi son pays, son Québec, il a surtout bien servi sa métropole.»

«Un talent fou»

Le maire a rappelé qu'il avait contacté M. Côté au lendemain des élections du 3 novembre pour lui proposer d'être son conseiller spécial. «Il y avait beaucoup d'atomes crochus entre nous, on l'avait remarqué pendant les débats. Je lui ai dit : "Tu as un talent fou, on ne peut pas laisser passer une si belle occasion de travailler ensemble".» Peu après, M. Côté acceptait l'offre et travaillait au cabinet du maire pour le salaire symbolique de 1$. «Il y a beaucoup de Marcel» dans les réalisations de son administration, a précisé le maire Coderre.

«Là où le commun des mortels se serait découragé, parce qu'il avait du ressort, il a choisi de servir Montréal», a déclaré Réal Ménard, un de six élus de Coalition Montréal, fondée par M. Côté. Une autre élue de ce parti, Elsie Lefebvre, a salué de son côté la grande confiance qu'avait son ex-chef envers les jeunes, «à qui il n'avait pas peur de faire une place. Il n'avait pas peur de s'entourer de jeunes. Pas des jeunes dans la quarantaine, des vrais jeunes!»

Pour le maire de l'arrondissement du Sud-Ouest, Benoit Dorais, un aspect bien particulier de M. Côté était remarquable : sa spontanéité, voire sa candeur. «S'il y avait quelque chose sur laquelle on pouvait s'apprécier, c'est qu'on disait tous les deux le fond de notre pensée.»

Consultations avant l'hommage

Le président du comité exécutif, Pierre Desrochers, a comme bien de ses collègues rappelé l'énergie, l'intelligence et la créativité du fondateur de SECOR, concluant son discours par une boutade : «Il est probablement en train de réorganiser l'au-delà.»

La Ville de Montréal entend consulter la veuve, la famille et les proches de M. Côté avant de confirmer quel hommage on entend lui rendre», a annoncé le maire Coderre.




À découvrir sur LaPresse.ca

  • Marcel Côté est mort

    Actualités

    Marcel Côté est mort

    L'homme d'affaires et ancien candidat à la mairie de Montréal Marcel Côté est mort dimanche à l'âge de 71 ans, foudroyé par un infarctus alors qu'il... »

  • François Cardinal | Le bâtisseur de l'ombre

    François Cardinal

    Le bâtisseur de l'ombre

    Marcel Côté m'a téléphoné vendredi. Il était furieux. Furieux que j'aie publié les conclusions d'un rapport qu'il considérait comme «du grand... »

la boite:1600127:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer