WestJet a annoncé jeudi la suspension de vols vers quatre villes canadiennes, ce qu’elle a attribué à la faiblesse de la demande liée aux restrictions relatives à la COVID-19.

Jon Victor
La Presse Canadienne

À compter du 19 mars, la ligne aérienne prévoit de suspendre tous les vols à destination de Saint-Jean de Terre-Neuve, de London, en Ontario, et de Lloydminster et Medicine Hat, en Alberta, jusqu’au 24 juin.

Ces coupes sont les plus récentes d’une série de réductions de services ces derniers mois, dont plusieurs visant des vols régionaux.

« Nous avons continué à mener nos activités malgré l’incertitude entourant les restrictions pour les voyages intérieurs et internationaux et les quarantaines ont fait plonger la demande », a affirmé le président et chef de la direction de WestJet, Ed Sims. « Malheureusement, avec les nouvelles politiques de plus en plus restrictives, nous nous retrouvons, une fois de plus, sans autre option que celle de suspendre le service à ces communautés. »

M. Sims a ajouté que la capacité de l’entreprise à rétablir le service sur certains marchés dépendrait des politiques du gouvernement, notamment de la priorité accordée aux voyages intérieurs pour obtenir de l’aide.

Les vols entre Saint-Jean et Halifax prendront fin à compter du 21 mars et les vols entre London et Toronto seront suspendus le 22 mars, a précisé WestJet.

Les vols de Calgary à Lloydminster prendront fin le 19 mars et ceux de Calgary à Medicine Hat seront suspendus à compter du 21 mars.

Les compagnies aériennes canadiennes ont mis à pied des milliers de travailleurs dans la dernière année et ont suspendu plus de vols, alors que le gouvernement fédéral met en œuvre des restrictions de voyage de plus en plus strictes.

L’ex-président et chef de la direction d’Air Canada, Calin Rovinescu, a indiqué la semaine dernière que les discussions entre les lignes aériennes et le gouvernement au sujet d’une aide spécifique à leur secteur avaient accéléré récemment, et qu’il s’attendait à ce que les deux parties en arrivent bientôt à une entente.

Entre-temps, le transporteur à bas prix Flair Airlines a récemment annoncé son intention d’étendre son service intérieur à huit villes au Canada, ce qui portera son nombre de destinations nationales à 18 d’ici cet été.

Flair, qui a ajouté cette année 13 nouveaux avions Boeing 737 Max à sa flotte, a indiqué se préparer à la réouverture du tourisme et des voyages, ce qui, selon lui, se produira au cours du printemps et de l’été.