Même si les feuilles commencent à tomber, même si les couleurs sont moins vives, les forêts demeurent magnifiques, quelle que soit la région où l’on vit.

Marie Tison Marie Tison
La Presse

Voici les images d’une petite balade effectuée la semaine dernière au parc Éco Laurentides, à Saint-Faustin–Lac-Carré.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Il peut pleuvoir souvent l’automne. Cela nourrit les petits ruisseaux qu’on croise en chemin, cela leur donne une énergie bondissante.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Le sentier serpente dans des marécages, sur des passerelles de bois qui permettent de garder les pieds relativement au sec.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Une petite promenade en forêt permet souvent de se ressourcer, de prendre le temps d’admirer et d’écouter la nature.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Il y a un castor qui a travaillé fort ici. Son barrage, toute proportion gardée, est digne de Manic 5.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Ça vaut la peine de se pousser un peu et de monter jusqu’à un belvédère pour admirer la vue : un lac, des forêts, des collines. C’est le temps de prendre un moment de repos.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Des feuilles partout sur le sol, des sols qui font crouch crouch sous les pieds.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Pour protéger les sentiers contre l’érosion, les gestionnaires construisent de petites infrastructures, comme des passerelles et des escaliers. Ils sont souvent très jolis.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LAPRESSE

Un tout petit ruisseau se fraie bravement un chemin entre les feuilles. Pas question de disparaître ! Du moins, pas tout de suite, pas avant l’hiver.