Les Chemins de fer suisses CFF et le groupe américain Starbucks ont lancé jeudi à Zurich un projet pilote de «premier Starbucks sur les rails au monde», selon un communiqué des CFF.

Publié le 14 nov. 2013
AGENCE FRANCE-PRESSE

La clientèle des trains suisses pourra voyager à bord d'un «café» à 2 étages à partir du 21 novembre prochain.

Les trains équipés d'un «café» circuleront deux fois par jour sur l'axe Genève-Fribourg-Saint-Gall.

«Il s'agit du premier train au monde avec un café Starbucks», indiquent les CFF.

«C'est en Suisse que nous avons ouvert notre premier point de vente en Europe (Europe continentale, à Zurich (...) C'est en Suisse aussi que se trouve notre centre de négoces du café à Lausanne. Nous y achetons tout le café dont nous avons besoin pour nos activités dans le monde entier. La Suisse est un endroit approprié pour ouvrir notre premier magasin sur rails», a déclaré le président de Starbucks pour l'Europe, le Moyen-Orient et l'Afrique, Kris Engskov, lors d'une conférence de presse.

L'exploitation de la voiture Starbucks sera assurée par la société Elvetino, une filiale des CFF.

Selon les CFF, l'objectif de ce partenariat est de «compléter l'offre de restauration existante et d'accroître l'attrait des voyages en train».

Le premier café européen de Starbucks a été ouvert en Suisse, à Zurich, en 2001.

Le projet pilote durera 9 mois. Une évaluation sera menée à l'issue de ce délai.

Starbucks dispose de près de 2000 points de vente dans la région Europe/Moyen-Orient/Afrique, dont environ 700 au Royaume-Uni.

En Europe, les priorités du groupe pour les mois à venir en termes de développement sont le Royaume-Uni, la France et l'Allemagne, a précisé un porte-parole.

En 2013, le chiffre d'affaires du groupe a augmenté de 12% à 14,9 milliards de dollars.