Trois grands croisiéristes ont annoncé cette semaine des changements dans leur régulation du tabagisme à bord, causant de vifs débats sur Facebook.

RELAXNEWS

Les paquebots de croisière sont très en retard sur le reste de l'industrie touristique en termes de régulation du tabac. Il n'est pas rare de trouver des bars, des clubs et des casinos flottants où la cigarette n'est pas interdite, ce qui serait presque impensable dans la plupart des hôtels d'Europe et d'Amérique du Nord.

Les trois compagnies Princess Cruises, Holland America et Carnival Cruises ont toutes restreint les possibilités de fumer à bord cette semaine, interdisant la cigarette en cabine et même, dans le cas de Princess Cruises, sur les balcons.

À l'avenir, les fumeurs seront confinés à des zones spécifiques des bateaux, comme certains salons, casinos, clubs de jazz ou boîtes de nuit.

Le nombre de fumeurs s'amenuisant ces dernières années, les croisiéristes avancent que ces nouvelles régulations amélioreront le voyage de tous.

«Les études que nous avons menées sur nos clients montrent que les fumeurs ne représentent pas plus d'une petite minorité de nos passagers, et que la vaste majorité aime bénéficier d'espaces de vie non-fumeurs à bord», explique Jan Swartz de Princess Cruises.

Même si les passagers pour et contre ces nouvelles régulations ont particulièrement donné de la voix sur la page Facebook de Princess Cruises, il ne semble pas que cela puisse avoir quelque effet sur ces restrictions.

Ceux qui tiennent absolument à fumer, et ceux qui réprouvent la cigarette à bord sont invités à lire ce guide du tabagisme de CruiseCritic: cruisecritic.com/articles.cfm?ID=225