(Athènes) La Grèce a annoncé vendredi qu’elle fermait la majeure partie de ses commerces, cafés et restaurants, ainsi que ses musées et ses sites archéologiques, pour faire face à la progression du coronavirus.

Agence France-Presse

Le nombre des cas de contamination dans ce pays a bondi en 24 heures de 117 à 190 dont cinq graves.

« Pour diminuer la propagation du virus dans notre pays, nous avons décidé de la fermeture de tous les centres commerciaux, de tous les cafés, bars, cafétérias, restaurants, des bibliothèques, des musées, des sites archéologiques, des centres sportifs, des centres d’esthétique », a précisé vendredi soir le porte-parole du ministère de la Santé, Sotiris Tsiordas.  

Ces fermetures entrent en vigueur samedi.  

Le commerce de détail, les supermarchés, pharmacies, dispensaires et cabinets médicaux resteront en revanche ouverts, selon le porte-parole du ministère de la Santé.  

Le ministère de la Culture avait déjà annoncé, quelques heures plus tôt, la fermeture de tous les musées et sites archéologiques.

« En raison des conditions particulières et du manque de gardiens, la ministre de la Culture Lina Mendoni, en accord avec la confédération des employés du ministère, a décidé pour la sécurité des employés, ainsi que pour celle des sites et des musées », de fermer tous les sites touristiques jusqu’au 30 mars, expliqué dans un communiqué le ministère.

Parmi les sites fermés à compter de ce week-end, la célèbre Acropole d’Athènes, l’ancienne Olympie et le théâtre d’Epidaure, dans le Péloponnèse, qui ont été les trois sites les plus visités en 2019, selon l’agence nationale des statistiques (ELSTAT).

Le musée de l’Acropole est le musée le plus visité du pays, enregistrant plus de 1,7 million de visiteurs par an, a précisé ELSTAT.  

« Mais bien sûr, dans les musées et sur les sites archéologiques, il y aura le personnel nécessaire pour les garder », a ajouté le ministère de la Culture.

Pour cause de coronavirus, les autorités ont fermé depuis mardi toutes les écoles, crèches et universités et décidé jeudi la fermeture des cinémas, théâtres, tribunaux et discothèques.  Les rassemblements de plus de 1000 personnes sont par ailleurs interdits.  

La Grèce a annoncé jeudi que le coronavirus avait fait un premier mort sur son territoire, un Grec sexagénaire ayant voyagé fin février en Israël.  Cet homme avait participé au voyage d’un groupe de pèlerins en Égypte et en Israël, dont au moins vingt ont été contaminés par l’épidémie de COVID-19.

Le gouvernement grec a en outre fait savoir, dans un communiqué lundi, que le budget du ministère de la Santé serait augmenté de 15 millions d’euros pour faire face aux besoins d’équipements supplémentaires.  Quelque 2000 infirmiers et médecins doivent être recrutés, avait également annoncé le premier ministre Kyriakos Mitsotakis.