Paris n’est pas exactement la Mecque de l’Halloween. Si la fête a été adoptée par certains enfants, c’est loin d’être le cas chez beaucoup d’adultes, qui la jugent trop commerciale. Qu’à cela ne tienne : la Ville Lumière contient tout de même sa part d’ombres. Et pas besoin d’aller chasser les bonbons pour y voir des squelettes et des fantômes. Six suggestions pour les esprits curieux qui voudraient se faire peur en toutes saisons.

Jean-Christophe Laurence Jean-Christophe Laurence
La Presse

Les Catacombes

PHOTO FRANÇOIS MORI, ARCHIVES ASSOCIATED PRESS

Des os entassés dans les catacombes de Paris

L’incontournable pour qui n’a pas peur des profondeurs. Situées à 20 mètres sous terre, les catacombes sont un ossuaire municipal où reposent les crânes et les os de millions de squelettes, déplacés au fur et à mesure que les cimetières parisiens débordaient. Les visites officielles démarrent de la place Denfert-Rochereau. Arrivez tôt, l’activité est très populaire. À moins d’y aller par vous-même, en empruntant une entrée « cachée ». Mais attention à ne pas vous égarer !

1, avenue du Colonel Rol-Tanguy, 14e arrondissement, Paris

Consultez le site des Catacombes de Paris : http://catacombes.paris.fr/

La maison hantée de l’avenue Frochot

PHOTO FRANCISCO GONZALEZ, TIRÉE DE WIKIMEDIA COMMONS

La grille de la Villa Frochot, à Paris

Ce ne serait pas la seule maison hantée de Paris, mais c’est certainement la plus célèbre. Situé au 1, avenue Frochot, ce charmant hôtel particulier a été le théâtre de plusieurs événements tragiques. Une femme de ménage y aurait été assassinée à coups de tison. Deux de ses propriétaires (le compositeur Victor Massé et le critique de théâtre Mathieu Galey) y sont morts de la maladie de Charcot. La chanteuse Sylvie Vartan y aurait habité… avant de s’enfuir en courant. On évoque des bruits inquiétants et des phénomènes étranges. Personne n’y vit plus, ça peut se comprendre…

1, avenue Frochot, 9e arrondissement, Paris

Consultez le site de la Villa Frochot : http://www.villafrochot.fr/

La librairie de l’Occultisme

PHOTO TIRÉE DU COMPTE FACEBOOK DE LA LIBRAIRIE

La librairie Leymarie

Elle n’est pas souvent ouverte, étant soumise aux horaires capricieux de son propriétaire. Mais une fois entré, le chasseur de surnaturel trouvera ici de quoi satisfaire sa curiosité, avec des livres concernant les sociétés secrètes, la magie, la voyance, le spiritisme, la sorcellerie. La librairie Leymarie existe depuis 1858 et serait tenue par le descendant de son fondateur. Si, par malheur, la porte est close, rabattez-vous sur les éditions Bussières, situées un peu plus bas dans la même rue. Plus ésotérique que paranormal, mais il y a quand même de quoi à se mettre sous la dent (de vampire)…

Librairie Leymarie : 42, rue Saint-Jacques, 5e arrondissement, Paris

Éditions Bussière : 34, rue Saint-Jacques, 5e arrondissement, Paris

Consultez le site des Éditions Bussière : http://www.editions-bussiere.com/

Le musée Fragonard et le Musée des moulages

PHOTO TIREE DU SITE WEB DU MUSÉE

Le Musée des moulages de l’hôpital Saint-Louis

Fondé en 1766 pour former les futurs vétérinaires, ce musée très ancien expose l’anatomie des animaux domestiques et leurs pathologies. Vous y verrez, dans de grandes vitrines en verre, des organes de poules ou de chevaux malades, un véritable petit musée des horreurs à donner des cauchemars. Si vous voulez pousser plus loin le malaise, visitez le Musée des moulages de l’hôpital Saint-Louis, destiné à l’enseignement des maladies de peau humaines. Visions d’horreur. Âmes sensibles s’abstenir.

Musée Fragonard : 7, avenue du Général-de-Gaulle, Maisons-Alfort

Consultez le site du Musée Fragonard : https://www.vet-alfort.fr/domaine-d-alfort/musee-fragonard/infos-pratiques

Musée des moulages : 1, avenue Claude-Vellefaux, 10e arrondissement. Visites uniquement sur rendez-vous, interdit aux moins de 12 ans.

Consultez le site du Musée des moulages : http://hopital-saintlouis.aphp.fr/le-musee-des-moulages-de-lhopital-de-saint-louis/

La maison de Nicolas Flamel

PHOTO GUILHEM VELLUT, TIRÉE DE WIKIMEDIA COMMONS

La maison de Nicolas Flamel

Il voulait transformer le plomb en or, et la légende dit qu’il y parvint. Vrai ou faux ? Ce qui est certain, c’est que la maison qu’il fit construire serait la plus vieille de Paris (1407), ou, à tout le moins, la plus vieille qu’on puisse dater. Des indices sur le secret de la pierre philosophale, avec des références à l’art occulte de l’alchimie, seraient gravés sur la façade, aujourd’hui classée monument historique.

51, rue de Montmorency, 3e arrondissement, Paris

Le cimetière du Père-Lachaise

PHOTO DAVID BOILY, ARCHIVES LA PRESSE

Le cimetière du Père-Lachaise

On n’allait pas l’oublier, pensez bien ! Parce qu’il est le plus gros, et le plus célèbre, le cimetière du Père-Lachaise est un incontournable du Paris qui fait peur. Soit vous le visitez de nuit (en vous laissant enfermer…), soit vous suivez les parcours guidés de l’historien Jacques Sirgent, qui vous racontera les légendes et les rituels ésotériques du cimetière. M. Sirgent est aussi le propriétaire du Musée des vampires, malheureusement en réfection jusqu’à l’an prochain.

16, rue du Repos, 20e arrondissement, Paris

Consultez le site du cimetière du Père-Lachaise : https://pere-lachaise.com/

L’avis de l’expert

PHOTO JEAN-CHRISTOPHE LAURENCE, LA PRESSE

Auteur d’une quinzaine de livres sur le surnaturel, Jacques Sirgent se fascine depuis l’enfance pour tout ce qui concerne les vampires, les fantômes et l’inexpliqué.

Auteur d’une quinzaine de livres sur le surnaturel, Jacques Sirgent se passionne depuis l’enfance pour tout ce qui concerne les vampires, les fantômes et l’inexpliqué. Pour lui, la capitale de l’Hexagone est une source inépuisable de mystères et de phénomènes troublants : les sorcières, les exécutions, les loups-garous, c’est à Paris qu’il y en a eu le plus depuis le Moyen-Âge, assure l’homme de 64 ans. Pas seulement les atrocités, mais le surnaturel aussi. C’est la ville la plus hantée d’Europe. Je peux le prouver par mètre carré, n’en déplaise à certaines personnes à la mairie de Paris. »