(Zagreb) La Croatie, qui a largement ouvert pendant l’été ses frontières aux touristes, a enregistré mercredi le nombre quotidien record de contaminations au nouveau coronavirus, ont annoncé les autorités du pays adriatique confronté à un rebond de l’épidémie.

Agence France-Presse

Le pays de 4,2 millions d’habitants, qui avait accueilli en 2019 près de 20 millions de touristes, avait affronté les premiers mois de la pandémie de COVID-19 sans imposer de mesures strictes de confinement.

Pendant plusieurs mois, la Croatie comptabilisait moins de 100 cas de contamination par jour, pour n’en avoir presque plus à la mi-mai.

Mais la tendance a commencé à changer après l’ouverture fin mai de la frontière pour les touristes étrangers, notamment de l’Europe occidentale.

Le tourisme génère environ 20 % du Produit intérieur brut croate.

Ainsi, plus de 200 cas de contamination quotidiens ont été recensés ces derniers jours, avec le record de 358 cas mercredi.

À ce jour, plus de 8800 personnes ont été contaminées dans le pays et 175 personnes sont décédées de la COVID-19.

Ces derniers jours, le Royaume-Uni et l’Allemagne ont imposé une quarantaine et d’autres mesures de précaution pour leurs ressortissants revenant de certaines régions du littoral croate.

L’Italie de son côté impose un test au nouveau coronavirus à ses ressortissants de retour de vacances en Croatie.

Le gouvernement croate a estimé mercredi qu’il était toujours possible de gérer la situation sans imposer un couvre-feu.

« La seule option pour ne pas imposer un confinement complet est de respecter les règles et de se comporter de façon responsable », a déclaré le ministre de l’Intérieur, Davor Bozinovic, chef d’une cellule de crise.

Environ un tiers des nouveaux cas de contamination sont enregistrés sur le littoral.

Le gouvernement admet avoir pris le risque, avec l’objectif d’éviter un échec complet de la saison touristique, alors que la chute des revenus avait été estimée à 70 %.

« C’était, soyons honnêtes, un objectif politique clair du gouvernement croate pour faire en sorte que la saison touristique soit aussi bonne que possible dans ces circonstances », a déclaré la semaine dernière le premier ministre Andrej Plenkovic.

En juillet, deux millions de touristes ont été enregistrés dans le pays, soit environ moitié moins qu’en juillet 2019.