Dans le sud du Bas-Saguenay, sur un territoire triangulaire formé par Rivière-Éternité, Petit-Saguenay et le mont Édouard, le sentier des Murailles est un terrain de jeu idéal pour les raquetteurs en quête de neige fraîche et rarement foulée. Suivant le secteur de marche choisi, on découvre une succession de lacs, une forêt de bouleaux jaunes congelés ou des vallées glacières d'un autre temps. Au total, plus d'une centaine de kilomètres de sentiers balisés, mais non tracés qui partent de la rive sud du fjord et grimpent en altitude jusqu'aux contreforts du Saguenay, véritables murailles naturelles de roches millénaires et de forêt boréale.

Publié le 26 févr. 2012
Frédérique Sauvée, collaboration spéciale LA PRESSE

Pour une sortie à la journée, on s'amuse dans les sentiers qui grimpent sur le mont Édouard, en amont de la station de ski. Plus ou moins escarpés, ils permettent de se familiariser à la raquette nordique (n'oubliez pas vos bâtons!) ou au ski de randonnée en toute tranquillité.

Le temps d'une fin de semaine, les occasions sont nombreuses de randonner sur plus d'une dizaine de kilomètres, autour du lac Emmuraillé par exemple, dans un décor imposant de vallée encaissée. Pour les amateurs de défi d'endurance, la Grande traversée réserve quant à elle une semaine de longue randonnée à couper le souffle. De Rivière-Éternité à Petit-Saguenay, les décors changent dans chaque vallée traversée sur plus de 50 km de sentier. Le dénivelé apporte son lot de courbatures et de sueur. « Cette longue randonnée, c'est un vrai petit bijou pour les gens qui aiment marcher des heures durant, sans l'affluence qu'il peut y avoir dans les parcs voisins», affirme Mathieu Bergeron, responsable de la gestion du sentier.

Le sentier des Murailles, c'est donc la promesse d'une randonnée sur mesure. Distance et difficulté de parcours au choix (de 4 à 61 km, facile à avancé), avec services de navettes et de transport des bagages, et, pour les étapes nocturnes, un large éventail d'hébergements rustiques en forêt. L'équipe de la Coop Quatre Temps travaille à aménager des hébergements de qualité en plus d'entretenir les sentiers à longueur d'année. Une troisième yourte a été plantée à proximité des Murailles pour loger les randonneurs en complément de celles du mont Édouard et du lac de l'Ours. Contrairement aux trois autres camps, plutôt sommaires, qu'on trouve sur le territoire, le refuge du lac Emmuraillé promet des nuits confortables.

«En plus de la logistique du séjour, nos guides assurent l'accompagnement des groupes de raquetteurs qui le souhaitent, indique Mathieu Bergeron. C'est souvent l'occasion de partager nos connaissances de la nature, de la région et même, parfois, de la survie, avec la sécurité d'une équipe encadrante.»

Si vous ne prévoyez pas de vous rendre dans le Bas-Saguenay cet hiver, n'hésitez pas à faire le déplacement en été pour profiter de la tiédeur des sous-bois. Le sentier des Murailles « quatre saisons » se prête aussi très bien à la randonnée estivale, à pied ou à vélo.

www.sentierlesmurailles.com

Repères

Forfait courte rando

> 2 jours/1 nuit (en refuge ou en yourte + droit d'accès au sentier): 41,20$/pers.

Forfait longue rando

> 5 jours/4 nuits: 120$/pers.