Une fenêtre sur ce que Montréal offre de plus beau: le mont Royal. Voilà la vue que l'on a des grandes fenêtres de la Marianne, de l'Esplanade ou de la Mont-Royal, trois des cinq chambres du Casa Bianca, gîte situé dans une grande et belle maison de 1912, sise dans la charmante avenue de l'Esplanade, sur le Plateau Mont-Royal, près d'une multitude de restaurants, de boutiques et de bars.

Publié le 21 nov. 2012
Nathaëlle Morissette LA PRESSE

Les chambres, au décor épuré, ont conservé les moulures, les boiseries et les parquets d'origine. La baignoire sur pattes que l'on trouve dans plusieurs chambres contribue également à donner à l'endroit un cachet d'antan.

Mais qui dit vieille maison dit planchers qui craquent et mauvaise isolation. Si votre voisin de chambre prend une douche, vous le saurez. Autre inconvénient: l'omniprésence de l'anglais. À notre arrivée, une note indiquant le code d'accès et les instructions pour se rendre à notre chambre nous attend, mais elle est rédigée en anglais seulement. Puis, sur la table de chevet de la chambre, le petit guide expliquant le fonctionnement du gîte est aussi uniquement dans la langue de Shakespeare. Et même au petit-déjeuner, le journal mis à la disposition des clients pour accompagner leur café est... en anglais. Quelques semaines après notre passage, nous avons interrogé la gérante, Sophie Gauthier, à ce sujet. «On est en train de changer ça», a-t-elle répondu, en assurant que la situation serait corrigée d'ici la fin de l'année. À noter que le propriétaire de l'endroit est anglophone et que la clientèle est majoritairement composée de gens qui parlent anglais.

Pour le repas du matin, difficile de faire une juste évaluation. En effet, une panne d'électricité survenue une quinzaine de minutes avant le début du service a obligé notre sympathique hôte à revoir son menu habituel. Elle s'est toutefois très bien débrouillée. Elle a quitté la maison en catastrophe, puis est revenue à la course, des sacs plein les bras, pour nous préparer une assiette composée de fruits frais, d'un croissant ou d'une tranche de pain aux noix et d'un yogourt nature avec granola. Sur la table joliment dressée, des confitures et des jus bios avaient été déposés pour agrémenter notre repas.

Le gîte offre un service internet sans fil ainsi qu'un stationnement au coût de 10$ par jour, pour ceux qui ne veulent pas garer la voiture dans la rue.

Chambre testée: Esplanade

On y va pour: la beauté de la maison et son emplacement. Le quartier offre un vaste choix de restaurants, et il y a bien sûr... la montagne.

À éviter si: on cherche la tranquillité avant tout, car dans les chambres qui donnent sur la rue, on entend le bruit de la circulation.

Prix: 179$ (213$ avec les taxes)

Classification: 3 soleils

4351, avenue de l'Esplanade, 514-312-3837, casabianca.ca