Source ID:news·20120428·LA·0138; App Source:cedromItem

Cure de jouvence au parc du Mont-Tremblant

Sur les rives du lac Monroe émerge actuellement... (Photo CNW)

Agrandir

Sur les rives du lac Monroe émerge actuellement un nouveau centre de découverte de 3,7 millions de dollars.

Photo CNW

Simon Diotte
La Presse

Plus vieux parc du Québec, le parc national du Mont-Tremblant prendra l'été prochain un coup de jeune. Nouvelles pistes cyclables, nouveaux campings, nouvelles activités d'interprétation et nouveau pavillon d'accueil amélioreront l'expérience des visiteurs.

> Sur le web: le site du parce national du Mont-Tremblant

C'est le secteur La Diable, pôle d'activités où il y a le plus d'affluence de cette aire protégée, qui pourra compter sur le plus de nouveautés. Sur les rives du lac Monroe émerge actuellement un nouveau centre de découverte, grâce à un investissement de 3,7 millions de dollars. Cette infrastructure servira d'accueil et de porte d'entrée à l'expérience Parcs-Parcours, un nouveau programme de découvertes mettant à profit les nouvelles technologies.

«Offrant une vue incroyable sur le lac Monroe et les collines environnantes, ce pavillon invitera les gens à découvrir les richesses du parc. Il comprendra une immense carte permettant de saisir toute l'ampleur de notre territoire, qui fait 1510 km2», dit Sylvie-Anne Marchand, directrice du parc. Une terrasse extérieure permettra de déguster un expresso au grand air. Ouverture: automne 2012.

Dès l'été, une nouvelle piste de 13,4 km, la boucle des Chutes-Croches, accueillera ses premiers marcheurs et cyclistes. Faisant le tour du lac Monroe, en passant par le site des chutes Croches, ce sentier aux 1000 panoramas convient parfaitement aux familles, grâce à des pentes ne dépassant jamais 6% d'inclinaison. «En plus de constituer un nouvel attrait, cette piste favorisera les déplacements à pied ou à vélo entre les sites de camping, au détriment de l'auto», affirme la directrice.

Le secteur La Diable comptera aussi un nouveau camping au lac Chat, avec 85 emplacements à deux services (eau et électricité). Les réservations pour cet endroit seront possibles sous peu. Quant au Centenaire, le sentier-vedette des lieux, il a été entièrement refait. Son tracé a été consolidé et on a multiplié les percées visuelles pour en mettre plein la vue.

Dès la fin juin, un autre sentier multifonctionnel de 7 km va bonifier l'offre d'activités dans le secteur de L'Assomption. Presque exclusivement fréquentée par les pêcheurs, cette zone, dont l'entrée s'effectue par Saint-Côme, disposait jusque-là d'une offre limitée d'activités. «Pour vivre une expérience très sauvage, c'est notre secteur de prédilection. C'est le secret le mieux gardé du parc», soutient Mme Marchand. Quant au secteur de la Pimbina, accessible par Saint-Donat, il accueillera cinq nouveaux chalets qui feront face aux rives sablonneuses du lac Prévost. La construction s'achèvera à la mi-juillet.

Vous êtes envoûté par le chant des huards? Une nouvelle activité guidée «Kayak de mer avec les huards», qui comprend, comme son nom l'indique, une randonnée en kayak en compagnie d'un spécialiste de cet oiseau emblématique, s'ajoute au programme des activités de découverte. Elle se déroulera tous les samedis de l'été, dans le secteur La Diable.

Dans les autres parcs

Dans les Cantons-de-l'Est, le parc national de la Yamaska se dote également d'un nouveau centre de découverte et de services, dont la construction se terminera à la mi-mai. Avec cet équipement et l'arrivée du programme Parcs Parcours, la directrice Brigitte Marchand souhaite sortir les visiteurs du secteur plage, qui fait la renommée de l'endroit, mais qui occulte le reste. «On veut encourager les gens à visiter notre arrière-pays», dit-elle à la rigolade, en parlant de cette petite aire protégée de 12,9 km2. Au parc national du Mont-Orford, les randonneurs pourront redécouvrir la boucle du Mont-Chauve, entièrement restaurée.

Au Saguenay, le parc national des Monts-Valin développera un nouveau secteur d'activités, le pôle Dubuc, situé au pied de la Vallée des Fantômes. Les travaux, qui commenceront sous peu, comprennent la construction de nouveaux hébergements et la restauration du chalet Dubuc, un monument historique. «C'est un bâtiment à l'architecture spectaculaire, digne représentant des lodges que les grands de ce monde se construisaient en milieu forestier au début du XXe siècle», affirme François Guillot, directeur du parc. Situé en bordure du lac aux Canots, ce chalet restauré servira de relais et de gîte.

En attendant son ouverture, les randonneurs peuvent profiter, dès maintenant, d'un nouveau sentier de longue randonnée traversant l'ensemble du territoire sur 20 km, en passant par de nombreux pics dépassant les 900 m d'altitude. Panoramique à souhait, nous dit-on. Une raison de plus pour visiter ce parc fabuleux.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer