Source ID:; App Source:

Boycott demandé: le Festival du cochon a été plus populaire

George Laraque, qui milite contre la cruauté animale,... (Photo archives Le Nouvelliste)

Agrandir

George Laraque, qui milite contre la cruauté animale, avait qualifié les courses de cochons graissés de «dégueulasses» et de spectacle dégradant.

Photo archives Le Nouvelliste

La Presse Canadienne
SAINTE-PERPÉTUE

L'appel au boycott du Festival du cochon de Sainte-Perpétue, dans le Centre-du-Québec, lancé par l'ancien hockeyeur George Laraque, a apparemment eu l'effet contraire.

Selon un des responsables de l'événement, Marc-André Boisclair, le festival qui s'est déroulé sur 5 jours a été fréquenté comme jamais. Il estime que la controverse a offert une publicité inattendue et sans pareil.

George Laraque, qui milite contre la cruauté animale, avait qualifié les courses de cochons graissés de «dégueulasses» et de spectacle dégradant.

M. Boisclair s'occupe de l'organisation de ces courses. Il affirme qu'aucun animal ne se blesse lors de ces concours, qui existent depuis 37 ans.

Un vétérinaire est sur place durant les courses. Les règles sont aussi très strictes: un compétiteur ne peut attraper un cochon par l'oreille, une patte ou la queue.

M. Boisclair souligne par ailleurs que les profits du festival servent à financer de bonnes causes.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer