Les enfants qui aiment jouer à la poupée n'auront jamais donné un biberon aussi gros. Zoé, le bébé orignal aux pattes interminables, en avale un demi-litre en deux minutes et continue ensuite de mordiller sa tétine géante.

Marie-Claude Malboeuf LA PRESSE

Avec sa tête de chameau et sa gourmandise, l'orpheline fait craquer les visiteurs de la Ferme 5 étoiles, un centre de vacances voisin de Tadoussac, où l'on peut non seulement dormir, mais participer chaque matin aux soins des animaux.

La tournée, qui dure entre une et deux heures, commence dans l'étable. Avant de caresser les lapins et les canards, les enfants remplissent leur bol. C'est aussi l'occasion de récupérer des oeufs tout chauds, en glissant sa main sous une poule imperturbable.

Le paon voisin nous ignore. Il rechigne à faire la roue depuis que sa femelle courtise le faisan. Tout aussi imperturbable, le hibou cligne des yeux sous le soleil. Mais le raton laveur fait la fête. C'est un grand jour, on lui a fait cadeau d'une musaraigne.

Encore abonné au biberon, le minuscule bébé raton préfère se blottir dans le cou des visiteurs, comme un chaton. À sa manière, l'émeu est tout aussi affectueux. Flatter son long cou d'autruche donne l'impression de glisser la main dans un oreiller de plumes. Soyez prévenus: l'oiseau jette parfois son dévolu sur une visiteuse et se pavane pour elle.

Dans un autre enclos, l'un des deux loups arctiques affiche tout aussi clairement ses préférences. En général, il prend les hommes machos en grippe et refuse qu'ils approchent, confie la responsable des soins, Marjorie Poirier.

Dans l'enclos des cerfs, un nouveau faon suit sa mère jusqu'à la mangeoire, tandis qu'un orphelin moins farouche vient nous manger dans la main.

La chose serait tout à fait impensable avec les deux couguars qui somnolent à deux pas. Pour pimenter leur quotidien, Marjorie Poirier préfère parfois leur donner une vieille poule à dévorer.

Cela n'empêche pas la jeune femme d'avoir le coeur tendre. L'an dernier, à l'arrivée d'Azur, autre bébé orignal abandonné, elle a passé plusieurs nuits à ses côtés. C'est maintenant Zoé qui la suit comme son ombre.

Le site de la ferme est un peu hétéroclite (on y trouve des chalets, une cabane à sucre, un camp de trappeur, une yourte, un spa, une piscine, un court de tennis, un tas d'asphalte...) Mais les animaux sauvages disposent de beaux enclos boisés, vraiment vastes.

Centre de vacances Ferme 5 étoiles

465, route 172 ouest, Sacré-Coeur (près de Tadoussac)

1-877-236-4551

www.ferme5etoiles.com

Tarifs: 3,50$ pour les moins de 12 ans; 7$ pour les autres. Gratuit pour les pensionnaires du site.