Paysages spectaculaires, accumulations de neige records et lieux d'hébergement sans pareil, les Chic-Chocs, comme destination hivernale, possèdent tous les atouts pour séduire les adeptes de sports d'hiver, sauf un: la proximité. La distance qui sépare ces montagnes gaspésiennes des grands centres urbains a de quoi en décourager plus d'un.

Simon Diotte LA PRESSE

C'est pourquoi la SEPAQ (Société des établissements de plein air du Québec) offrira, du 28 janvier au 31 janvier et du 18 février au 7 mars, des transports nolisés en autocar de luxe vers les Chic-Chocs. «Avec ce nouveau service, on veut donner un argument de plus, pour les gens seuls ou ceux qui ne possèdent pas de voiture, de faire un tour en Gaspésie cet hiver. Le plaisir de voyager en autocar, c'est qu'on n'a pas à se soucier des conditions routières», explique François Boulanger, directeur du parc national de la Gaspésie.

L'autobus de la SEPAQ aimerait proposer un espace lounge - si la demande est suffisante - qui permettrait aux usagers de minimiser les engourdissements provoqués par un long trajet. Partant de Montréal le vendredi à 6h, l'autobus prendra en chemin des voyageurs à Québec puis effectuera deux arrêts: l'un à Cap-Chat, pour desservir l'Auberge de montagne des Chic-Chocs, l'autre au Gîte du Mont-Albert (parc national de la Gaspésie).

L'Auberge de montagne des Chic-Chocs possède deux nouveaux véhicules à chenillette. «Plus rapides, ils raccourciront de 45 minutes, selon les conditions de neige, le temps pour franchir les 40 km qui séparent Cap-Chat de l'auberge», explique Guy Laroche, directeur de cet écolodge situé en plein coeur de la réserve faunique de Matane. Une diminution de temps qui est fortement bienvenue quand on a déjà subi huit heures de route.

À partir du deuxième arrêt, au Gîte du Mont-Albert, une panoplie de randonnées, en ski ou en raquettes, s'offrent aux visiteurs. «Les gens peuvent également partir en excursion dans les refuges ou dévaler des versants enneigés avec Ski Chic-Chocs, qui propose des expéditions de ski hors-piste», dit M. Boulanger.

Vous craignez un hiver sans neige? Partir dans les Chic-Chocs, c'est comme prendre une assurance «neige 100% garantie». «L'an dernier, alors qu'il pleuvait partout au Québec, ça tombait en flocons ici. On a reçu au total six mètres de neige. Résultat: on a fait du ski dans les Chic-Chocs jusqu'en mai», assure le directeur de l'Auberge de montagne.

L'arrivée de ce service met fin à celui de transport nolisé en avion. «Le transport aérien comportait de nombreux désavantages. Le hic, c'est que l'avion pouvait rarement atterrir à Sainte-Anne-des-Monts en raison des conditions climatiques. Il atterrissait plutôt à Mont-Joli, à 1h45 de Cap-Chat. Au final, les clients économisaient très peu de temps», explique M. Laroche.

Les coûts aller-retour pour l'autocar sont de 160$/personne (taxes en sus) à partir de Montréal, 140$/personne à partir de Québec. Info: www.sepaq.com