Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

Glasgow: une ville industrielle devenue branchée

Le Riverside Museum de Glasgow.... (Photo: Andrée Lebel, La Presse)

Agrandir

Le Riverside Museum de Glasgow.

Photo: Andrée Lebel, La Presse

Andrée Lebel
La Presse

(Écosse) Glasgow est l'une des villes les plus dynamiques d'Europe. Elle baigne dans une joyeuse effervescence, à l'affût des tendances.

Autrefois la deuxième ville de l'Empire britannique, Glasgow a connu la prospérité dès le XVIIIe siècle avec les seigneurs du tabac et les rois du coton. Elle fut ensuite au coeur de la révolution industrielle avec ses grands chantiers navals et ses industries lourdes. On y construisait entre autres des locomotives à vapeur, des presses typographiques et des machines à coudre. Après le déclin graduel des industries et quelques années de stagnation, la métropole d'Écosse s'est tournée vers les technologies de pointe, l'architecture et le design.

Ouvert en juin 2011, le musée Riverside est le nouveau siymbole de la ville. L'architecture audacieuse et l'aménagement futuriste de ce musée des transports en font un véritable attrait touristique (plus de 1,5 million de visiteurs pendant la première année). Conçu par Zaha Hadid, Riverside innove dans tous les domaines. Ses formes organiques et l'utilisation des nouvelles technologies sont si avant-gardistes qu'on l'a surnommé le «Guggenheim de Glasgow».

Plus de 3000 objets sont exposés de façon époustouflante. Des voitures gravissent des murs vert pistache, des bicyclettes sont accrochées à un vélodrome suspendu et des camions de pompier permettent d'éteindre des feux. On y a recréé trois rues de Glasgow rappelant l'atmosphère des années 30, 60 et 80. Des gens qui ont tenu ou fréquenté les bars, boutiques et restaurants qui bordent ces rues racontent leurs souvenirs sur vidéo. Avec 150 écrans et des installations entièrement adaptées pour les visiteurs en fauteuil roulant, les handicapés visuels et auditifs, Riverside est un musée modèle.

Le Tall Ship Glenlee, construit à Glasgow en 1896, est ancré devant Riverside Museum. Après avoir servi comme cargo et comme navire-école de la marine espagnole, il a été complètement restauré. Sa présence rappelle aux visiteurs que des centaines de cargos semblables ont été construits dans les chantiers navals des alentours.

Pour sa part, le centre-ville témoigne à la fois de l'ancienne prospérité et du présent dynamisme de Glasgow. Le Royal Exchange Square est l'un des plus beaux espaces urbains d'Écosse avec le splendide édifice néo-classique occupé par la Gallery of Modern art (GoMa). Les maisons des riches commerçants de Merchant City sont devenues des galeries d'art et des ateliers d'artistes. Tout autour, les cafés-terrasses contribuent à la popularité du quartier.

Le Style Mile est le paradis du magasinage. Sa principale artère, Buchanan Street, est l'endroit idéal pour prendre le pouls de la ville. Derrière les façades centenaires, des centres commerciaux nouvellement construits ou restaurés s'inscrivent dans les courants de l'architecture contemporaine. La gare de Glasgow, coiffée d'un toit de verre et d'acier, est un autre édifice impressionnant.

Au Lighthouse, les idées foisonnent. Ce centre de créativité est une vitrine de ce qui se fait de mieux à Glasgow dans les domaines du design, de la mode, de l'art et de l'architecture. Le musée consacré aux travaux du célèbre architecte et designer Charles Rennie Mackintosh est une source d'inspiration pour les nouvelles générations. Un autre étage est consacré à l'histoire de Glasgow. Une présentation audiovisuelle donne à voir l'évolution de la ville depuis ses premières habitations jusqu'aux jeux de Commonwealth qui auront lieu en 2014.

West End est l'un des plus beaux quartiers de Glasgow. D'immenses espaces verts, de beaux immeubles résidentiels, plusieurs musées et l'Université de Glasgow lui confèrent une ambiance du XIXe siècle.

Le Kelvingrove Museum a été construit grâce aux profits de l'exposition internationale tenue à Glasgow en 1888. Et il a été inauguré lors de l'exposition internationale de 1901. C'est l'un des plus riches musées de Grande-Bretagne. Il abrite quantité d'oeuvres des grands peintres européens aussi bien que des sarcophages de l'ancienne Égypte, un Spitfire et des vitraux Mackintosh. On peut aussi y voir une soixantaine de peintures des Glasgow Boys, un mouvement des années 1880-1900 qui s'est illustré par son approche naturaliste des paysages ruraux et des scènes urbaines.

Depuis 1451, l'Université de Glasgow a accueilli plus d'un demi-million d'étudiants. On peut se joindre à une visite guidée d'environ une heure ou déambuler à son rythme avec un audioguide sur le campus qui possède une centaine de bâtiments de style gothique renaissant. Il faut visiter entre autres la chapelle, la bibliothèque de 12 étages et le Hunterian Museum and Art Gallery, le premier musée de Glasgow, ouvert en 1807.

Pendant la soirée, West End vit au rythme de Ashton Lane et de ses ruelles environnantes où se côtoient bars, restaurants et cafés branchés dans une ambiance électrisante.

Glasgow met à l'affiche environ 130 concerts et spectacles musicaux par semaine. C'est sans compter les nombreux festivals d'été, dont le Festival international de cornemuse qui attire quelque 200 ensembles provenant de partout dans le monde (principalement des pays du Commonwealth).

Le musée du National Piping Centre retrace l'histoire de la cornemuse, qui jouissait d'un grand prestige pendant la période médiévale et qui a été associée à la tradition militaire écossaise vers la fin du XVIIIe siècle. On y apprend entre autres que la reine Victoria et Louis XIV étaient de fervents adeptes de la cornemuse.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer