Recherche Voyage

48 heures à Budapest

  • Une visite à Budapest est incompète sans une balade en bateau, la nuit, pour voir le parlement. (Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Une visite à Budapest est incompète sans une balade en bateau, la nuit, pour voir le parlement.

    Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale

  • 1 / 5
  • Le Spa Szechenyi accueille plusieurs milliers de visiteurs chaque semaine. (Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Le Spa Szechenyi accueille plusieurs milliers de visiteurs chaque semaine.

    Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale

  • 2 / 5
  • La maison de la terreur présente le côté sombre de l'histoire nazie et soviétique. (Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale)

    Plein écran

    La maison de la terreur présente le côté sombre de l'histoire nazie et soviétique.

    Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale

  • 3 / 5
  • Les rues du centre se prêtent bien à une balade de fin de journée. (Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Les rues du centre se prêtent bien à une balade de fin de journée.

    Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale

  • 4 / 5
  • Maintes fois reconstruite, l'église Matthias sert de lieu de cérémonie lors du couronnement de certains souverains hongrois. (Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale)

    Plein écran

    Maintes fois reconstruite, l'église Matthias sert de lieu de cérémonie lors du couronnement de certains souverains hongrois.

    Photo Sarah-Émilie Nault, collaboration spéciale

  • 5 / 5
Sarah-Émilie Nault

Collaboration spéciale

La Presse

De la colline surplombant le Danube, entre l'église Matthias -recouverte de tuiles multicolores- et le château de Buda, jusque du côté Pest, là où s'élèvent le grandiose parlement hongrois, la basilique Saint-Étienne et la grande synagogue, Budapest, capitale et plus grande ville de la Hongrie, se découvre en tramway, en métro, en bateau et à pied.

Du côté de Buda

9h

L'église Matthias

Splendide avec son toit de tuiles dorées et colorées, celle que l'on nomme aussi l'église Notre-Dame-de-l'Assomption de Budavár porte toujours quelques blessures des combats pour la libération de Buda. Maintes fois reconstruite, l'église -catholique- sert de lieu de cérémonie lors du couronnement de certains souverains hongrois. Tout autour, musiciens (les mêmes violonistes s'y produisent depuis des années), peintres et autres artistes veillent sur la grande dame, alors que juste derrière, du haut des remparts de la place de la Sainte-Trinité, la vue sur Pest et sur son majestueux parlement laisse sans voix. (En été, de jolies terrasses sont aménagées directement sur les remparts.)

2, square Szentháromság

12h

Dîner dans un café hongrois

La façade du Tarnok cafe&bier est orangée et invitante, lovée entre deux boutiques de souvenirs. Au menu de ce café-restaurant à l'ambiance chaleureuse et au mobilier en bois massif: de la goulash, bien entendu, cette fameuse soupe hongroise au boeuf, aux légumes et au paprika, à laquelle on ajoute parfois des nouilles ou d'autres viandes. On trouve aussi du pörkölt (la version ragoût de la goulash), des gnocchis, des pommes de terre, pains et soupes de toutes sortes ainsi que des desserts typiquement hongrois. Une délicieuse manière de s'accorder à l'heure de Budapest.

14, rue Tárnok

15h

Balade dans la vieille ville de Buda

Il faut prendre le temps de se balader dans les alentours tranquilles du château de Buda -anciennement appelé palais royal- dans le premier arrondissement. À l'intérieur du château historique des rois de Hongrie, la Galerie nationale hongroise rend hommage à l'art hongrois, alors qu'au sous-sol, le labyrinthe des catacombes de la ville offre des visites aussi inusitées qu'édifiantes. Tout autour, la vieille ville, la Citadelle ainsi que le mont de Saint-Gellert et sa statue semblent saluer avec grâce leur célèbre voisin, que le Danube sépare: le gracieux parlement hongrois.

18h

Musique, danse et plats traditionnels

Chez Marvanymenyasszony, les repas se savourent au coeur de mélodies livrées par des musiciens gitans et entre deux spectacles de danses folkloriques. Des hommes frappant leurs hautes bottes en giguant, des femmes virevoltant -une bouteille de vin en équilibre sur la tête- en robes multicolores, des foulards que l'on utilise pour couvrir les yeux de clients téméraires qui se portent volontaires pour danser autour d'une bouteille placée sur le sol: les dîners y sont on ne peut plus animés et tout à fait hongrois. On s'y fait d'ailleurs chanter la pomme, dans sa langue d'origine -pour moi ce fut Gens du pays de Vigneault- entre deux verres de slivovice et de palenka.

6, rue Márvány

marvanymenyasszony.hu

23h

Fin de soirée dans les ruines

Envie d'étirer la soirée, de prendre un verre et de profiter de la vie nocturne hongroise? Il faut partir à la découverte du plus fascinant des pubs installés dans les ruines de Budapest (en hongrois: romkocsma). Au bout de ruelles étroites, les habitants se pressent dans des immeubles anciens souvent laissés à l'abandon. Expositions, projections, concerts, performances, l'ambiance y est éclectique. Lieux de bonheur souvent éphémères, ils demandent débrouillardise, curiosité et précieux conseils locaux pour être dénichés.

Szimpla

szimpla.hu/en

Kertem

ruinpubs.com

Corvin Teto

corvinteto.hu/en

JOUR 2

Du côté de Pest

8h

La grande synagogue

Quelque 100 000 juifs vivent aujourd'hui à Budapest. Leur synagogue -la grande synagogue- porte donc parfaitement bien son nom. Encerclée par l'ancien ghetto de Budapest, la plus grande synagogue du monde possède 3000 places assises, ainsi qu'un «parc de mémoire» dans son immense cour arrière. On se laisse impressionner par la splendeur de l'intérieur des lieux, puis on se balade doucement à travers le Raoul Wallenberg Emlékpark, où un arbre de vie (un saule pleureur tout en métal) célèbre la mémoire des 600 000 juifs hongrois tués pas les nazis.

2, rue Dohány

9h30

Visiter le parlement hongrois

Franchir l'une de ses 27 portes, admirer sa couronne royale gardée par des soldats, lever la tête vers sa coupole haute de 96 m, franchir ses 96 marches, inspecter quelques-unes de ses 696 pièces (96: le chiffre symbolique de la conquête hongroise!), contempler ses vitraux dorés et parcourir ses 80 000 m2: la visite du célèbre parlement hongrois est impressionnante et fascinante. Véritable merveille à la façade néo-gothique, le plus grand parlement d'Europe -en tout point symétrique- a réussi l'impensable: un équilibre parfait entre sa grande beauté intérieure et extérieure.

1 à 3, square Kossuth Lajos

11h

Produits locaux et petits plaisirs

Les Halles centrales, le plus vieux (et le plus grand) marché intérieur de Budapest, sont un véritable délice pour les sens. Sous son immense verrière, le premier niveau exhibe des produits frais et locaux (épices, noix, fruits séchés, vins et alcools du pays, fruits et légumes, salamis et autres viandes, séchées ou non), alors qu'au second, les souvenirs aux couleurs de la Hongrie menacent d'atteindre le plafond. On peut même y casser la croûte, entre deux succulents achats.

1 à 3, boulevard Vámház

13h

Expérience thermale

On ne peut prétendre avoir vécu Budapest sans avoir plongé dans l'eau de l'un de ses célèbres spas. Au Spa Szechenyi -l'un des plus grands complexes d'Europe, décidément!-, les bains médicinaux (la partie thermale) et les 21 piscines à température variable accueillent plusieurs milliers de visiteurs chaque semaine et ce, tout au long de l'année. Au contraire des spas québécois, le silence n'y est pas de mise. Les samedis soir d'été, l'endroit se transforme d'ailleurs en piste de danse aquatique avec DJ, alcool et effets lumineux. Des massages et soins de beauté y sont offerts avec suppléments.

9 à 11, boulevard Állatkerti

szechenyifurdo.hu

16h

La maison de la terreur

Aujourd'hui converti en musée, l'immeuble abritant la maison de la terreur était, en 1944, la maison-mère des nazis hongrois et, entre 1945 et 1956, lieu de résidence des communistes. C'est donc l'histoire nazie et soviétique que l'on relate ici, au fil des quatre étages exposant instruments et chambres de torture, salles d'interrogatoire, bureaux d'officiers, labyrinthe souterrain, cellules de prison, films, archives, photos, voitures et costumes originaux. On passe facilement deux heures au coeur de ce passé noir, mais assurément intrigant.

60, rue Andrássy

terrorhaza.hu

19h

Croisière de nuit sur le Danube

Lorsque la nuit tombe sur le Danube et que Budapest s'illumine, c'est avec un verre de champagne à la main que s'admirent le mieux les ponts aux chaînes, château de Buda, statue et pont de la Liberté, pont Élisabeth et citadelle... En voguant sur le Danube une petite heure, on apprend (presque) tout de Budapest, de son passé tumultueux à son présent résolument plus paisible. Et on rapporte chez soi le souvenir de l'image du parlement, au coeur de la pénombre, radieux et magistral.

legenda.hu




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer