Tbilissi, capitale de la Géorgie, est une superbe ville au charme surprenant. Les empires perse, byzantin et ottoman sont passés par là et ont laissé leurs traces. Puis, il y a eu l'ère soviétique, suivie d'un boom d'architecture italienne ultramoderne (et ultracontroversée). Aujourd'hui, Tbilissi est une ville éclectique et cosmopolite, qui attire des touristes de partout.

Mis à jour le 23 juill. 2018
Ève Dumas LA PRESSE

Pour dormir: Une ancienne fabrique soviétique

À une époque pas si lointaine, les édifices qui abritent le complexe Fabrika étaient une usine de couture.

Aujourd'hui, c'est un de ces espaces un peu inclassables, ludiques, polyvalents où l'on croise toutes sortes de drôles d'oiseaux.

Nous n'avons pas séjourné ici, mais nous avons profité de quelques-uns des autres services: petits cafés et restaurants, boutiques, expositions, salon de vins naturels, etc.

On peut rester en dortoir, en chambre privée ou en chambre familiale. Sinon, de plus en plus d'hôtels boutiques, design, voire de luxe, voient le jour dans cette ville où on peut encore louer un appartement sur Airbnb pour 18 $ la nuit.

Si vous ne pouvez vous permettre de rester aux chics Rooms ou Stamb, allez au moins prendre un verre à leur superbe bar.

https://fabrikatbilisi.com/

https://roomshotels.com/

https://roomshotels.com/stamba-hotel/

Photo Ève Dumas, La Presse

Fabrika, une auberge de jeunesse, hôtel, galerie, qui abrite également plusieurs boutiques, cafés et restaurants.

Pour prendre l'air: Le mont Mtatsminda

On peut monter en taxi, en funiculaire, voire à pied, par sentier et escalier. En haut, on a une vue magnifique de la ville.

Il est même possible d'admirer cette vue en mangeant un excellent poulet à l'ail, des pleurotes sautés et des beignets au restaurant et au café du funiculaire.

C'est comme si le chalet du Mont-Royal avait un restaurant de qualité. En haut, il y a aussi un parc d'attractions, un beau panthéon, des espaces verts et plusieurs autres distractions.

Tous les mois de mai, c'est le New Wine Festival, un événement grand public très populaire où les vignerons du pays font goûter à leur nouveau millésime.

Photo Ève Dumas, La Presse

Céramiste sur la montagne

Pour magasiner: Brocantes et design pointu

Dans le milieu de la mode, les designers géorgiens font un tabac. Le plus connu est sans doute Demna Gvasalia de la marque Vêtement, également directeur artistique de Balenciaga.

Il n'est plus seul, avec les George Keburia, Gola Damian, Tamuna Ingorokva, Avtandil, Matériel et autres marques et designers.

On trouve les belles boutiques parsemées çà et là dans la ville, avec une grappe dans le quartier autour de la cathédrale Sioni et une autre près de l'hôtel Rooms.

À l'autre bout du spectre, les amateurs d'objets typiques (cornes, chapeaux, vaisselle, etc.), de bijoux, etc. doivent absolument chiner aux puces du pont (Dry Bridge).

Prévoir temps et argent comptant!

Photo Ève Dumas, La Presse

Marché aux puces sur le Dry Bridge

Pour goûter au vin géorgien: Les bars à vin

Il y a des bars à vin partout dans les petites rues sinueuses de la capitale. Vous n'y trouverez pratiquement que du vin géorgien.

Par chance, il y en a du bon! Les oenophiles du monde entier sont en train de découvrir les énigmatiques vins de qvevri (amphores géorgiennes), technique millénaire qui ne s'est jamais perdue dans ce pays du Caucase.

Certes, il existe aussi des vins plus «modernes», élevés dans le bois, le béton ou l'inox, mais ce ne sont pas ceux-là qui font courir les foules.

On fait l'essai des vins naturels dans des bars et restaurants comme g.Vino, Vino Underground, Azarphesha, etc.

On peut même goûter à plusieurs cuvées de qvevri élaborées sur le toit d'un édifice de Tbilissi, au restaurant Bina N37. Le propriétaire, Zura Natroshvili, a quitté la médecine pour vivre son rêve de faire du vin.

> https://www.gvinotbilisi.com/

> https://www.facebook.com/azarphesha/

> https://www.facebook.com/poliphoniatbilisi/

> https://www.facebook.com/dadiwinebar

Photo Ève Dumas, La Presse

Vino Underground

Pour vivre les nuits de Tbilissi: Sortir en boîte de nuit

On peut tout simplement déambuler dans la ville le soir. Ses plus beaux attraits architecturaux sont magnifiquement bien illuminés.

Mais on peut aussi s'offrir la totale, avec sortie dans une des nombreuses boîtes de nuit où la jeunesse danse tout son soûl.

À l'instar de Berlin, Tbilissi commence à être reconnu comme une capitale de la fête.

Le Mtkvarze est situé dans un ancien club privé soviétique, sur la rivière qui traverse la ville. Bassiani se trouve dans la piscine désaffectée du plus gros stade de la capitale et peut recevoir 1200 personnes.

Khidi accueille jusqu'à 1000 danseurs sur le pont Vakhushti Bagrationi. Café Gallery et Vitamin Cube (club extérieur) sont deux autres incontournables de la ville qui ne dort jamais.

> https://www.facebook.com/mtkvarze/

> https://bassiani.com/

> https://khidi.ge/

PHOTO TIRÉE DU COMPTE INSTAGRAM @BASSIANI

Le DJ Kancheli au Bassiani, une boîte de nuit qui se trouve dans la piscine désaffectée du plus gros stade de la capitale et peut accommoder 1200 personnes.