Depuis quelques jours, les messages haineux envers les voyageurs sont envoyés à la tonne. « C’est intense. Ça va trop loin. Il y a des zones grises », déplore Lyne Gendron.

JUDITH DESMEULES
Le Soleil

Un petit tour sur les réseaux sociaux suffit pour constater des exemples de messages particulièrement hostiles envers les Québécois qui ont choisi de s’envoler vers le Sud pendant les vacances des Fêtes, malgré la situation pandémique et les consignes sanitaires strictes.

> La suite sur le site du Soleil