Inconfortables, certes. Mais les sièges trop étroits des avions seraient-ils de surcroît dangereux ?

Violaine Ballivy Violaine Ballivy
La Presse

C’est la question sur laquelle se penchera en novembre la FAA, qui mènera 12 jours de tests avec plus de 700 volontaires pour évaluer à quelle vitesse un avion de ligne peut être évacué en cas d’urgence, et si la taille réduite des fauteuils en classe économique peut constituer un frein à la mobilité.

« Les Américains deviennent plus gros, la taille des fauteuils est donc importante, mais elle doit être analysée dans une perspective de sécurité [plutôt que de confort] », a déclaré Dan Elwell, administrateur de la FAA.

Idéalement, tous les passagers devraient être en mesure de quitter l’habitacle en 90 secondes.

— avec le USA Today