• Accueil > 
  • Voyage 
  • > Série vélo: parcours champêtre en Montérégie 
Recherche Voyage
Source ID:; App Source:

Série vélo: parcours champêtre en Montérégie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'an dernier, La Presse+ a publié, dans le cadre d'une série entièrement consacrée au vélo, 10 suggestions de parcours à travers le Québec. Redécouvrez ces circuits - et les cartes qui les accompagnent. Des familles tirant chariot aux cyclistes en quête de dépassement, chacun peut y trouver de quoi s'inspirer. Attention: les circuits ayant été testés l'an dernier, certains tronçons routiers peuvent être en réfection cette année. Mieux vaut donc s'informer avant de partir.

>>> Découvrez les autres parcours à vélo

Des maisons de briques rouges parfaitement alignées. De petites églises protestantes en quantité. Et une grande tour carrée qui, à l'heure pile, lance le chant du célèbre Big Ben londonien. Notre journaliste est allée rouler à travers champs dans les environs d'Ormstown, dans l'ouest de la Montérégie.

Des maisons de briques rouges parfaitement alignées. De petites églises protestantes en quantité. Et une grande tour carrée qui, à l'heure pile, lance le chant du célèbre Big Ben londonien.

Point de départ de la virée, le charmant village d'Ormstown assume pleinement ses airs d'Angleterre. Dans la vallée de la Châteauguay, les villages baignent invariablement dans une ambiance tout anglo-saxonne: Dewitville, Hinchinbrooke, Athelstan... On les traverse en pédalant avec cette impression de n'être plus tout à fait au Québec, comme si, sans s'en apercevoir, on avait croisé la frontière. Après tout, l'État de New York est juste à côté... 

Sitôt sorti d'Ormstown, on se retrouve sur de belles routes peu fréquentées, où le nombre de vaches dépasse largement le nombre d'humains (et où l'herbe a repris ses droits dans les fissures de l'asphalte). 

On suit d'abord la rivière Châteauguay, tout en méandres, avant de s'engager sur la montée Rockburn, qui tient davantage du faux plat que de la véritable montée. Souvent, le feuillage des arbres forme des tunnels végétaux. L'ombre est bienvenue, entre les fermes laitières et les vergers aux pommiers plantés à l'équerre. 

Au douzième kilomètre du parcours, la montée Rockburn commence à grimper un peu plus sérieusement pour atteindre le chemin de la Première Concession: un dénivelé de 100 m, à franchir sur 12 km. De tout le trajet, c'est le seul endroit où les mollets sont mis à l'essai. Une fois en haut, c'est la descente (ou le plat) pour le reste du parcours. 

De fait, le plus grand défi de ce parcours - idéal pour les cyclistes de route débutants ou ceux en quête d'une sortie tranquille - repose peut-être dans le ravitaillement. Les dépanneurs sont plutôt rares le long des routes agricoles! Mieux vaut donc prévoir deux bidons si l'on ne veut pas être obligé de se ravitailler au pub d'Hinchinbrooke. Avec de la Guiness.

FICHE TECHNIQUE

Point de départ et d'arrivée : Ormstown 

Distance : 70 km 

Niveau de difficulté : intermédiaire

Dénivelé positif : 174 m 

Revêtement : routes asphaltées en bonne condition 

Stationnement : rue Lambton, notamment devant l'église unie de Saint-Paul.




la boite: 1600176:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer