Une exposition hâtive à la nicotine peut provoquer des altérations génétiques qui nuiront au cerveau du bébé longtemps après sa naissance, selon une nouvelle étude dirigée par des chercheurs de l'Université Yale.

LA PRESSE CANADIENNE

Cela explique notamment un peu mieux pourquoi et comment le tabagisme de la mère a été associé à des problèmes de comportement comme le trouble déficitaire de l'attention avec hyperactivité ou encore la dépendance.

Les scientifiques expliquent que la nicotine interfère notamment avec la formation et la stabilisation des synapses entre les cellules cérébrales.

Les conclusions de cette étude sont publiées dans le journal médical Nature Neuroscience.