Source ID:; App Source:

En ces temps de crise, les Américains se mettent au yoga pour rire

Les Américains tentent d'oublier la crise économique en pratiquant une forme... (Photo: archives Reuters)

Agrandir

Photo: archives Reuters

Agence France-Presse
Bethesda

Les Américains tentent d'oublier la crise économique en pratiquant une forme insolite de yoga qui consiste à s'esclaffer artificiellement pour provoquer une crise ... de rire, cette fois bénéfique pour la santé.

«La vie est dure, l'économie va mal, les gens ont des problèmes de budget à la maison, et le rire est une chose si facile», explique Nira Berry, professeur de «yoga du rire».

«Cela vient naturellement», assure-t-elle lors d'un cours réunissant quelque 60 personnes, dont des patients atteints de cancer, pour une séance d'une heure dans un hôpital de la banlieue de Washington.

Le «yoga du rire» combine un gros rire ventral, une forme de «méditation» bruyante et le fait de battre ses mains en cadence comme un pingouin ou de faire la queue leu leu, ainsi qu'une profonde «respiration yogique».

Après un petit échauffement consistant à danser au son de Celebrate du groupe Kool and the Gang, les patients passent aux choses sérieuses: suivant l'exemple de leur professeur, ils enchaînent avec discipline les «hi-hi», les «ha-ha» et les «ho-ho».

«Le yoga du rire est un exercice unique qui combine le rire avec la respiration yogique. Quand nous rions, nous exhalons, et nous prenons automatiquement une profonde aspiration après, c'est là que la respiration yogique intervient», explique Nira Berry.

Pour participer à ses cours, nul besoin d'avoir le sens de l'humour, d'avoir recours à des substances euphorisantes, ni même de pouvoir se contorsionner dans des postures de yoga insolites.

Le seul préalable est de savoir rire. Mais comme il est difficile de s'esclaffer sur commande, Nira Berry incite ses élèves à simuler.

«Même si vous simulez, votre corps fait plein de choses merveilleuses à l'intérieur et vous commencez à changer d'humeur et à être en meilleure santé. Et à la fin, les gens rient vraiment», dit-elle.

Inventé il y a quinze ans en Inde par Madan Kataria, le yoga du rire est populaire en Europe et dans de nombreux pays du monde, mais la pratique commence tout juste à se faire connaître aux États-Unis.

«Aux États-Unis, les gens sont très focalisés sur ce que dit le docteur, et le docteur ne nous donne pas toujours d'autres options, en dehors des médicaments, pour guérir», dit Mme Berry, qui a elle-même eu recours au yoga du rire pour soulager sa douleur et son stress lorsqu'elle subissait une chimiothérapie pour un cancer du sein il y a huit ans.

«Mais de nos jours, plus de gens sont intéressés parce qu'ils sont plus conscients des méthodes de guérison alternatives: l'exercice, les vitamines, et celle-ci aussi», poursuit la professeur.

Plusieurs études ont montré les bienfaits du rire sur la santé. L'une d'entre elles, effectuée par des chercheurs de l'Université du Maryland, et rapportée par l'AFP en 2006, a montré que le fait de regarder des comédies stimulait le flux sanguin vers le coeur, tandis que les films tristes atténuaient ce flux.

Et une étude menée au Japon a montré que le taux de glucose dans le sang chez des diabétiques avait chuté après qu'ils se soient esclaffés devant un spectacle comique.

Selon Mme Berry, le rire renforce aussi le système immunitaire, réduit le stress, dope les niveaux d'endorphine, améliore la santé mentale et équivaut presque à une séance d'aérobic. Dix minutes de rire équivalent à trente minutes de vélo d'appartement, promet-elle.

Ute, une Allemande femme au foyer, attirée dans ce cours par curiosité, en convient - mais seulement après son dernier éclat de rire -, elle se sent «détendue et libre».




Les plus populaires : Société

Tous les plus populaires de la section Société
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer