Bus bondés, ascenseurs saturés, chacun a besoin d'un minimum d'espace personnel avant de craquer. Une étude révèle la distance dont nous avons besoin en public, et montre que les personnes anxieuses ont besoin d'un peu plus que les autres.

RELAXNEWS

Dans une étude parue dans le Journal of Neuroscience des chercheurs de l'University College London arrivent à la conclusion que les gens ont besoin en moyenne entre 20 et 40 centimètres d'espace libre devant leur visage avant de trop se crisper.

Pour les moyens de l'étude, les chercheurs ont attaché des électrodes distribuant de petites décharges électriques sur les mains d'une quinzaine de sujets en parfaite santé.

Chaque participant à l'étude portait aussi un appareil qui mesurait l'activation électrique des muscles utilisés pour cligner des yeux, une réaction de défense classique, selon les dires des chercheurs. Ils ont ensuite comparé les données sur ces réflexes de défense aux résultats d'un test d'anxiété dans différentes situations.

Pendant l'expérience, les sujets devaient positionner une de leur main à différentes distances de leur visage - à 4, 20, 40 et 60 cm - et recevaient une décharge pendant laquelle les scientifiques mesuraient la force avec laquelle les participants clignaient en réponse.

Le réflexe de clignement s'intensifiait à mesure que le stimulus sur la main se rapprochait des yeux, comme l'a expliqué l'un des auteurs Giandomenico Iannetti. De plus, les personnes qui arrivaient à des résultats très hauts au cours des tests d'anxiété avaient tendance à réagir de façon plus virulente aux stimuli à 20 centimètres de leur visage que les sujets moins anxieux.