La plus importante étude jamais réalisée sur l'échinacée en vient à la conclusion que le populaire remède à base de plantes médicinales est essentiellement inutile pour lutter contre le rhume.

ASSOCIATED PRESS

L'étude, à laquelle ont participé 700 adultes et enfants, a tout au plus découvert une réduction d'environ une demi-journée de la durée d'un rhume qui s'étirait sur une semaine - ce qui aurait aussi pu se produire de manière aléatoire.

Pour la plupart des gens, ont dit les chercheurs, la possibilité d'une guérison quelques heures plus tôt ne sera probablement pas suffisante pour justifier la prise du supplément.

Les participants à l'étude étaient âgés de 12 à 80 ans.

Certains ont reçu des comprimés d'échinacée, d'autres des comprimés placebo, et d'autres aucun traitement. Les membres du premier groupe ont pris l'équivalent de 10 grammes de racine d'échinacée séchée le premier jour, et cinq grammes par jour pour les quatre jours suivants. Tous les participants ont mesuré la gravité de leur rhume deux fois par jour, jusqu'à sa disparition.

La timide réduction de la durée et de l'intensité des symptômes associée à l'échinacée n'atteignait pas le seuil de la pertinence statistique, ce qui veut dire qu'ils sont possiblement attribuables au hasard.

Les chercheurs admettent que ces résultats seront probablement perçus comme «positifs» par les partisans de l'échinacée, tandis que les détracteurs du produit considéreront vraisemblablement que le débat est maintenant clos.

L'étude a été financée par le National Center of Complementary and Alternative Medicine, une composante des prestigieux National Institutes of Health des États-Unis. Le centre, qui a été créé pour mesurer l'efficacité des herbes et autres produits alternatifs de santé, a dépensé 6,8 millions $ US pour tester l'échinacée depuis 2002.