Dites toujours du bien de vos grands-parents... et vous vivrez plus longtemps!

AGENCE SCIENCE PRESSE

L'étrange relation provient d'une psychologue de l'Université Yale qui, en analysant les données d'une étude sur le vieillissement qui s'est étalée sur 30 ans, a cru découvrir que les participants qui avaient le plus de préjugés à l'égard des personnes âgées, étaient plus susceptibles que les autres d'être morts d'un problème cardiaque.

Les 386 participants à cette étude avaient jadis rempli, à l'âge de 50 ans, un questionnaire sur leurs attitudes et leur santé. La psychologue Becca Levy, qui ne croit pas aux mauvais sorts, suggère que les gens dotés d'attitudes négatives sont également plus sujets au stress -donc, aux problèmes cardiaques.