Profitez-en pendant que ça dure. C'est en gros le message d'un expert du web, qui a soutenu lors d'une conférence en Australie que les belles années de Facebook sont comptées.

Marie-Eve Morasse TECHNAUTE.CA

N'en déplaise aux 500 millions de membres du réseau social, Jeffrey Cole croit que d'ici peu, Facebook subira le même sort que  MySpace et Bebo, soit tomber dans l'oubli.

 

«La même chose arrivera à Facebook, mais ça prendra beaucoup plus de temps. Ça ne sera pas remplacé par une seule communauté de réseautage social, mais ce sera fragmenté», prédit le directeur du «Digital Future Center» de la University of Southern California.

Lors d'une conférence en Australie il y a quatre ans, l'homme avait prédit le même sort à MySpace, qui a connu ses belles heures en 2006, avant de perdre son titre de site de réseautage social par excellence aux mains de Facebook.

Jeffrey Cole n'est pas plus optimiste avec les journaux. Il croit que la plupart des quotidiens américains seront morts d'ici cinq ans, mais estime que l'iPad pourrait être la meilleure chose qu'il soit arrivé aux journaux «en cent ans».

Avec News.com.au