Source ID:; App Source:

Un pirate à la solde de l'industrie du cinéma

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Technaute.ca

Le site Internet Wired présente aujourd'hui une entrevue avec un pirate qui a vendu des informations sur des sites d'échange BitTorrent à la Motion Picture Association of America.

La Motion Picture Association of America (MPAA) est une importante association américaine qui défend les intérêts des grands studios hollywoodiens.

Robert Anderson, un Canadien âgé de 25 ans, a raconté à Wired comment il a approché la MPAA avec un plan pour aider l'association à lutter contre le piratage, notamment en lui proposant une campagne de marketing anti-piratage.

La MPAA lui aurait plutôt offert de l'argent en échange d'information sur les coulisses du site TorrentSpy, une destination populaire pour ceux qui veulent télécharger de la musique et des films sur le Web.

«C'était une occasion de faire de l'argent, parce que je savais comment ces réseaux fonctionnaient», a déclaré Robert Anderson à Wired.

Robert Anderson connaissait bien le milieu pour avoir déjà démarré une entreprise avec le fondateur de TorrentSpy, Justin Bunnell. Une aventure qui ne s'était pas très bien finie.

Un accès aux courriels de TorrentSpy

En 2005, Robert Anderson a avisé la MPAA qu'il avait un «informateur qui pouvait intercepter les communications par courriel» de TorrentSpy. C'est lui qui les interceptait.

L'homme a affirmé à Wired avoir eu accès aux courriels de TorrentSpy en réussissant à deviner un mot de passe, au terme d'une trentaine d'essais.

Il a ensuite programmé le système de TorrentSpy pour qu'il relaie tous les courriels à une adresse externe.

«Les courriels étaient relayés avant même qu'ils ne se rendent à la boîte de courriel de quiconque. C'était davantage une interception avant livraison. Je pouvais même empêcher certains courriels de se rendre», a expliqué Robert Anderson.

Il a ainsi obtenu le code source du logiciel qui soutient le site TorrentSpy, ce qui aurait, selon ses dires, grandement intéressé la MPAA.

Selon Robert Anderson, la MPAA envisageait de créer incognito son propre site d'échange de fichiers BitTorrent, de manière à obtenir des informations sur les autres sites.

Une allégation que réfute aujourd'hui la MPAA.

Robert Anderson a mis fin à son association avec la MPAA après avoir encaissé un chèque de 15 000 dollars pour ses informations. Il s'est rendu compte, dit-il, que la MPAA n'avait plus d'intérêt à son endroit.

Il a fini par avouer au responsable de TorrentSpy qu'il avait vendu des informations volées. TorrentSpy et Justin Bunnell ont été poursuivis peu après par la MPAA.

Quant à Robert Anderson, il est devenu un témoin important pour TorrentSpy devant la cour.

TorrentSpy a choisi de ne pas le poursuivre «en raison de sa coopération».

À lire aussi :

L'histoire sur le site de Wired

TorrentSpy bloque les Américains




la boite: 4391933:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Techno

Tous les plus populaires de la section Techno
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer