Lindsey Vonn ne dérougit pas à l'approche des Jeux olympiques de Vancouver, où elle risque d'être l'une des principales têtes d'affiche, le mois prochain.

LA PRESSE CANADIENNE

L'Américaine a signé sa huitième victoire de la saison en Coupe du monde de ski alpin, vendredi, quand elle a été quasi parfaite lors du super-G de Cortina d'Ampezzo.

Ce quatrième podium pour elle cet hiver dans cette discipline lui a du même coup permis de reprendre la tête du classement général. Elle avait auparavant disputé trois épreuves techniques sans récolter un seul point au classement.

Maintenant, avec 13 courses à disputer cette saison, elle est en position de rééditer son record de neuf victoires, un total qu'elle a obtenu la saison dernière.

«La vitesse me rend heureuse. Même après une mauvaise semaine à Maribor et Flachau, c'est le ski de vitesse qui me donne confiance», a déclaré Vonn, qui espère remporter samedi une sixième descente en autant de sorties cette saison dans cette discipline. «J'ai le sentiment de savoir ce que je dois faire maintenant. Je quitte le portillon de départ en sachant comment mesurer mes efforts.»

Vonn a dévalé le sinueux parcours Olympia delle Tofane en une minute 21,74 secondes. La Suisse Fabienne Suter a terminé deuxième à 0,67 seconde de l'Américaine, tandis que la Suédoise Anja Paerson a suivi au troisième rang, à 0,74.

La meilleure Canadienne a été Emily Brydon. La skieuse de Fernie, en Colombie-Britannique, a terminé 17e en 1:23,55.

«C'est l'un de ces parcours où il faut prendre des risques et j'ai commis quelques erreurs. Le parcours en tant que tel est plutôt facile, mais ça fait en sorte qu'il est plus difficile de se démarquer. Tu ne peux te permettre la moindre erreur, a commenté Brydon. Tout est une question de confiance. Je dois juste y aller une course à la fois et intégrer les leçons d'aujourd'hui à ma course (de samedi).»

Britt Janyk, de Whistler, a fini 27e en 1:24,00 tandis que Shona Rubens, de Canmore, en Alberta, a suivi en 35e place en 1:24,42. Marie-Michèle Gagnon, de Lac-Etchemin, qui a récemment recommencé à disputer des épreuves de vitesse après s'être limitée aux courses techniques, a pris le 44e échelon en 1:25,76. Georgia Simmerling, de West Vancouver, n'a pas été en mesure de compléter la course.

«Globalement, la journée a été frustrante, a indiqué l'entraîneur-chef de l'équipe canadienne féminine de vitesse, Heinzpeter Platter. Tout le monde travaille très fort et s'entraîne fort, mais malgré des conditions parfaites aujourd'hui, nous n'avons pas su profiter de l'occasion. Nous devons maintenant nous concentrer sur la descente (de samedi).»

Vonn sera encore une fois la favorite lors de cette descente, puis elle tentera de remettre son ski technique à point en vue du slalom géant de dimanche.

«(Samedi), mon but est d'être combative et de ne pas commettre d'erreur», a affirmé Vonn.