(Rome) Iga Swiatek a été mise à l’épreuve avant de se ressaisir et de vaincre l’ex-no 1 mondiale Victoria Azarenka 6-4, 6-1, jeudi, lui permettant d’enregistrer une 25e victoire consécutive et d’accéder du même coup aux quarts de finale du tournoi romain.

Mis à jour le 12 mai
Andrew Dampf Associated Press

Azarenka a rapidement pris les commandes 3-0, mais la Polonaise a riposté en gagnant cinq jeux de suite pour s’adjuger la première manche en une heure et 20 minutes.

« Ma première balle de service n’était pas efficace, a dit Swiatek. Mais je suis contente de m’être adjugée le premier manche, même si ce n’était pas joli, et de m’être améliorée en deuxième manche. Je sais maintenant que même si mon jeu n’est pas à 100 %, je peux gagner mes matchs. »

La favorite du tournoi aura maintenant rendez-vous avec la championne des Internationaux des États-Unis en 2019, Bianca Andreescu, qui a évincé la Croate Petra Martic 6-4, 6-4.

Le seul duel précédent en simple entre Swiatek et Andreescu s’était produit en 2016, dans un match de la Fed Cup junior entre la Pologne et le Canada, lequel avait été remporté en trois manches par Swiatek.

« Ç’a été un déclic pour moi, a admis Swiatek. C’était la première fois que je réalisais que j’avais le potentiel et le talent nécessaires pour battre quiconque, parce qu’elle (Andreescu) était déjà très forte à cette époque-là. »

Du côté masculin, le no 1 mondial Novak Djokovic a été beaucoup plus expéditif que Swiatek en route vers une victoire de 6-2, 6-2 contre le Suisse Stanislas Wawrinka, qui disputait seulement son deuxième tournoi après avoir subi deux opérations au pied gauche.

Djokovic a mis un terme au duel après une heure et 14 minutes de jeu, soit moins qu’il n’en a fallu à Swiatek pour s’adjuger la première manche contre Azarenka.

Djokovic, cinq fois champion à Rome, affrontera maintenant le Québécois Félix Auger-Aliassime, qui a mis un terme au parcours de l’Américain Marcos Giron en l’emportant 6-3, 6-2. Ce sera le premier duel en carrière entre Djokovic et Auger-Aliassime.

Pour en revenir à Swiatek, la championne en titre à Rome, elle tentera de remporter un cinquième tournoi d’affilée.

La dernière joueuse à avoir gagné autant de matchs consécutifs fut l’Américaine Serena Williams, qui avait signé 27 victoires de suite entre 2014 et 2015.

« Elle (cette séquence) m’importe peu, car chaque match est différent, a évoqué Swiatek. Dans plusieurs matchs cette saison, j’ai éprouvé des ennuis, même si je les ai gagnés. Tout peut arriver. Chaque match est différent. »

Cette séquence permet à Swiatek d’être la favorite pour gagner un deuxième titre en carrière aux Internationaux de France, qui commenceront dans moins de 10 jours.

Swiatek a cependant dû trimer dur pour conserver son service sur la terre battue du Foro Italico, comme en témoigne le nombre de points qu’elle a dû négocier au service par rapport à sa rivale de la Biélorussie — 98 contre 47.

D’autre part, la troisième tête de série Aryna Sabalenka a disposé de la finaliste de l’Omnium de Madrid Jessica Pegula 6-1, 6-4.

Du côté masculin, Stefanos Tsitsipas est venu de l’arrière pour battre Karen Khachanov 4-6, 6-0, 6-3 et enregistrer une 29e victoire déjà cette saison.

De son côté, le champion de l’Omnium d’Italie en 2017, Alexander Zverev, qui vient de prendre part à la finale de l’Omnium de Madrid, a pris la mesure d’Alex De Minaur 6-3, 7-6 (5).

Par ailleurs, l’Espagnol Rafael Nadal affrontera l’Ontarien Denis Shapovalov plus tard aujourd’hui.