(Madrid) Daniil Medvedev a maintenu sa fiche parfaite et il a guidé la Russie vers le carré d’as des Finales de la Coupe Davis de tennis masculin, jeudi à Madrid.

Mis à jour le 2 déc. 2021
Tales Azzoni Associated Press

Medvedev a vaincu Mikael Ymer 6-4, 6-4 pour procurer à son pays une avance insurmontable de 2-0 contre la Suède lors de leur duel de quarts de finale.

Lors du match précédent en simple, Andrey Rublev était venu à bout d’Elias Ymer, le frère aîné de Mikael, 6-2, 5-7, 7-6 (3).

La Russie affrontera l’Allemagne en demi-finale samedi. Vendredi, la Serbie et son numéro un mondial Novak Djokovic croiseront le fer avec la Croatie dans l’autre match de demi-finale.

Medvedev a remporté un troisième match consécutif sans concéder une seule manche, après ses victoires contre l’Espagnol Pablo Carreno Busta et face à Emilio Gomez, de l’Équateur, lors de la phase de groupe.

Medvedev a réussi deux bris de service lors du premier set et trois autres lors de la seconde manche face à Ymer, joueur numéro un en Suède et détenteur du 94e rang au classement mondial.

« Aujourd’hui, j’aurais pu être meilleur au service, mais je suis heureux d’avoir apporté un point à l’équipe », a déclaré Medvedev, numéro deux mondial.

« La chose la plus importante, c’est que nous gagnons beaucoup de matchs. On n’a pas perdu une seule confrontation dans le groupe, et nous avons vraiment hâte à samedi. »

Rublev, classé cinquième, a eu beaucoup plus de difficultés que Medvedev lors de son match en simple contre Elias Ymer, 171e joueur au monde.

PHOTO OSCAR DEL POZO, AGENCE FRANCE-PRESSE

Andrey Rublev

Après avoir inscrit deux bris de service pour remporter le premier set, Rublev avait une chance de mettre fin au match à son service, alors qu’il menait 5-4. Son adversaire a cependant gagné les trois jeux suivants.

« Quand j’ai servi pour le match, j’ai relaxé un peu lorsque je n’aurais pas dû », a analysé Rublev.

« J’ai raté des coups droits faciles que, normalement, lorsque vous êtes concentrés et que vous faites tout correctement, vous ne ratez pas. Je lui ai permis de revenir dans le match. Puis, il a commencé à croire en lui, et il a commencé à jouer beaucoup, beaucoup mieux. »

Lors du set décisif, le Suédois a sauvé sept balles de bris pour rester au plus fort de la lutte, mais le Russe a finalement eu le meilleur lors du bris d’égalité.