(Madrid) Rafael Nadal s’approche visiblement de sa forme optimale sur la terre battue après avoir disposé d’Alexei Popyrin 6-3, 6-3 en huitièmes de finale du Masters de Madrid, jeudi.

Tales Azzoni Associated Press

Nadal a fait fi des huit as du jeune australien et préservé cinq balles de bris.

Mercredi, le quintuple champion du tournoi a disposé d’une étoile montante de l’ATP, l’Espagnol Carlos Alcaraz.

« Il y a de nombreux jeunes joueurs de talent et c’est normal, a dit Nadal qui, à 34 ans, est de 13 ans l’aîné de Popyrin. Je suis fier d’être capable de tenir mon bout contre eux.

« Ils sont bons. Ils sont talentueux. Ils ont un bel avenir devant eux. C’est formidable d’être capable de les affronter, encore à mon âge. »

« Rafa » a paru ennuyé par le style agressif de Popyrin, mais il est parvenu à garder le contrôle pendant la majeure partie du match.

« Je savais qu’il entamerait le match gonflé à bloc, car il a l’énergie que tous les jeunes joueurs ont, a souligné le Majorquin. C’était un bon match, dans mes limites actuelles, et je suis heureux d’être de retour en quarts de finale ici. »

Nadal croisera le fer en quarts de finale avec la cinquième tête de série, Alexander Zverev, qui a pris la mesure du Britannique Daniel Evans 6-3, 7-6 (3).

Troisième raquette mondiale, Daniil Medvedev a baissé pavillon 6-4, 6-7 (2), 6-1 devant le Chilien Cristian Garin. Ce dernier a réussi deux bris au troisième set, et il participera aux quarts de finale d’un tournoi de la série Masters 1000 pour la deuxième fois de sa carrière.

Garin affrontera Matteo Berrettini, qui a battu Federico Delbonis 7-6 (4), 6-4.

Le champion des Internationaux des États-Unis, Dominic Thiem, a accédé aux quarts de finale après avoir évincé l’Australien Alex de Minaur 7-6 (7), 6-4.

L’Autrichien, troisième tête de série, dispute son premier tournoi depuis une pause de quelques semaines après un mauvais début de saison.

Stefanos Tsitsipas, quatrième tête de série, a été vaincu 7-6 (4), 6-4 par Casper Ruud, qui vient d’atteindre les demi-finales à Munich et Monte-Carlo.

PHOTO OSCAR DEL POZO, AGENCE FRANCE-PRESSE

Stefanos Tsitsipas

L’Américain John Isner a claqué 29 as, donc deux consécutifs pour s’adjuger le bris d’égalité ultime, en route vers une victoire de 7-6 (4), 3-6, 7-6 (4) la sixième face à Andrey Rublev.

« Pour être franc, Andrey a mieux joué, a convenu Isner. Mon service m’a permis de demeurer dans le match. Ç’a été ainsi longtemps pendant ma carrière. »

Chez les dames, la favorite Ashleigh Barty a atteint la finale en écartant Paula Badosa 6-4, 6-3.

PHOTO GABRIEL BOUYS, AGENCE FRANCE-PRESSE

Ashleigh Barty

Dans le match ultime, sa rivale sera la cinquième tête d’affiche Aryna Sabalenka, tombeuse d’Anastasia Pavlyuchenkova 6-2, 6-3.

Joueuse invitée, Badosa était la première joueuse espagnole de l’histoire à se retrouver dans le carré d’as du tournoi présenté dans la capitale du pays.

« Je sais que c’est un tournoi important pour elle, et elle a offert un niveau de jeu exceptionnel, a évoqué Barty. Elle a très bien servi, et elle a contrôlé le rythme des échanges avec son coup droit. C’était difficile aujourd’hui. J’ai tout fait pour la neutraliser du mieux possible. »

Badosa était la seule à être parvenue à vaincre l’Australienne depuis février. Barty a gagné 16 matchs consécutifs sur la terre battue et elle disputera sa quatrième finale cette saison, après avoir remporté les trois premières.

En double, l’Ontarienne Gabriela Dabrowski et sa partenaire de jeu hollandaise Demi Schuurs ont battu l’Australienne Ellen Perez et la Chinoise Saisai Zheng 6-2, 6-4 en quarts de finale.