(Melbourne) Naomi Osaka a mis fin à la quête de Serena Williams d’égaler un record avec un 24e titre majeur en simple, battant l’Américaine en deux sets en demi-finale, aux Internationaux d’Australie.

Associated Press

Quelques instants plus tard, Williams, qui est âgée de 39 ans, s’est brusquement arrêtée en se dirigeant vers la sortie, avant de mettre sa main sur son cœur et de saluer les milliers de partisans dans les gradins. Était-ce une façon de dire adieu aux Internationaux d’Australie, lui a-t-on demandé en conférence de presse ?

« Si je dis adieu, a-t-elle répliqué en souriant, je ne le dirais à personne. »

La question suivante a porté sur ses nombreuses erreurs-elle en a commis deux fois plus, 24, que de coups gagnants, 12, et elle a secoué la tête, avant de fondre en larmes et de dire « c’est terminé ». L’Américaine a ensuite quitté la conférence de presse rapidement.

Très redoutable sur une surface dure, comme l’a déjà été sa rivale, la Japonaise a atteint une quatrième finale en Grand Chelem, s’imposant 6-3 et 6-4. Elle a gagné les huit derniers points.

Osaka a maintenant remporté 20 matchs de suite.

Williams a gagné les deux premiers jeux, mais les cinq jeux suivants ont été l’affaire d’Osaka, troisième tête de série.

« J’aurais pu gagner. J’aurais pu mener 5-0, a dit Williams. Mais j’ai fait tellement d’erreurs. »

Dont 10 du coup droit, seulement au premier set.

« J’ai commis trop d’erreurs tôt dans le match, a mentionné l’athlète de 39 ans. De bêtes erreurs. »

Osaka est en quête d’un quatrième grand trophée après celui mérité à ce même tournoi, en 2019, ainsi qu’à New York, en 2018 (face à Williams) et 2020.

Samedi, sa rivale dans le match ultime sera Jennifer Brady, qui a battu Karolina Muchova 6-4, 3-6 et 6-4.

Osaka a réussi un bris pour entamer la deuxième manche, ce qui l’a orientée encore plus dans la bonne voie.

Le coup droit de Williams a manqué de précision tout au long du match ; elle a commis 24 fautes directes et n’a signé que 12 coups gagnants.

Surmontant huit doubles fautes (contre une pour Williams), Osaka a eu le dessus 4-2 pour les bris et a prévalu en une heure et 16 minutes devant Williams, 10e tête de série.

Williams a triomphé à Melbourne en 2017, obtenant alors un 23e titre de prestige (alors qu’elle était enceinte). Margaret Court la devance d’une consécration.

Depuis son retour en 2018, après avoir donné naissance à une fille, Williams a atteint quatre finales de tournois majeurs et a perdu à chaque fois. Elle a aussi été défaite deux fois lors de demi-finales.