(Brisbane) L’Australien Ashley Cooper, qui a remporté quatre titres en simple lors de tournois du Grand chelem, incluant ceux de l’Australie, de Wimbledon et des États-Unis en 1958, est décédé. Il était âgé de 83 ans.

Associated Press

Les dirigeants de Tennis Australia ont annoncé vendredi que Cooper, un ancien numéro au monde et un administrateur de longue date, avait succombé à une longue maladie.

Cooper a mené l’Australie à un triomphe à la Coupe Davis contre les États-Unis en 1957, ce qui permettait au pays de conserver le titre. Mais quand les États-Unis ont vengé cet échec l’année suivante, il en a été si ébranlé, selon Tennis Australia, qu’il a songé à se retirer d’un contrat professionnel parce qu’il avait le sentiment qu’il devait davantage à son pays.

PHOTO D’ARCHIVES AP

L’Australien Ashley Cooper retournant un service contre son compatriote Neale Fraser le 3 juillet 1957 à Wimbledon.

Après qu’une blessure au dos eut mis fin à sa carrière en 1959, Cooper est retourné à Brisbane, en Australie, pour gérer une entreprise et travailler à titre d’administrateur pour le tennis.

Selon Craig Tiley, président directeur général de Tennis Australia, Cooper a été un géant du tennis, autant à titre de brillant joueur que d’astucieux administrateur. Il était aussi, selon Tiley, le plus humble des champions.

Le légendaire Australien Rod Laver lui a rendu hommage dans les réseaux sociaux.

« Il a été un merveilleux champion, sur le terrain et à l’extérieur. Et quel coup du revers ! Tellement de souvenirs précieux », a-t-il écrit.

« Au revoir mon ami. »

Selon Laver, Cooper faisait partie d’un groupe de joueurs incluant Ken Rosewall, Frank Sedgman et Lew Hoad qui « ont dominé le monde au tennis, un groupe complet des années 50 jusqu’aux années 70 ».

Un droitier et un adepte du style service et volée, Cooper a remporté quatre titres en simple et autant en double en tournois du Grand Chelem à l’ère du tennis amateur. En 1958, sa seule défaite en tournois du Grand Chelem est survenue lors des demi-finales des Internationaux de France.