(Montréal) Encore plus que tous les efforts qu’elle a investis pour grimper de 121 positions au classement mondial du tennis féminin, la reconnaissance de ce travail par Tennis Canada s’est avérée le moment le plus gratifiant de la saison de Leylah Annie Fernandez.

Michel Lamarche
La Presse Canadienne

La Québécoise de 18 ans et l’Ontarien Milos Raonic ont été nommés les joueurs féminin et masculin de l’année par Tennis Canada, mercredi matin.

En plus de ces honneurs, ils ont aussi gagné les titres de joueurs de l’année en simple. Fernandez a également obtenu le titre de joueuse la plus améliorée en 2020.

Fernandez, 88e au classement de la WTA, a récolté ce prix pour la première fois de sa carrière, après avoir été la lauréate dans la catégorie joueuse junior de l’année en 2019.

Elle succède à l’Ontarienne Bianca Andreescu, absente du circuit féminin en 2020 en raison d’une importante blessure à un genou.

C’est après avoir complété sa séance d’entraînement matinale, mercredi, que Fernandez a appris la bonne nouvelle, par courriel.

« Honnêtement, j’étais très émue, très contente. J’ai ressenti toutes sortes d’émotions. […] C’est un incroyable sentiment que j’ai, avec toutes ces joueuses et ces joueurs qui ont reçu ce prix. C’est un honneur de faire partie de cette liste », a déclaré Fernandez lors d’une entrevue téléphonique avec La Presse canadienne.

Pour Fernandez, un tel hommage vient un peu confirmer qu’elle et toute son équipe avancent dans la bonne direction. Pour cette raison, elle estime que cette récompense représente son plus beau moment en 2020.

Pourtant, on parle d’une jeune joueuse qui a renversé l’expérimentée suissesse Belinda Bencic lors d’un match de qualifications de la Fed Cup, le 8 février. Trois semaines plus tard, elle a participé à la finale du tournoi d’Acapulco après avoir livré six matchs de suite sans concéder une seule manche.

« Les entraînements sont très difficiles. Il y a toujours des petits doutes. Est-ce que ce que je suis en train de faire va m’aider pour le futur ? Est-ce que je suis en train de bien faire les choses ? Avec cette nomination ce matin, ça me motive plus pour continuer », a précisé Fernandez, qui rêve de participer aux Jeux olympiques l’été prochain.

De son côté, Raonic a remporté cet honneur pour la huitième fois de sa carrière et se rapproche ainsi du record de Daniel Nestor, lauréat à 10 reprises.

D’autre part, les Ontariens Gabriela Dabrowski et Denis Shapovalov ont été choisis dans les catégories joueurs de double de l’année, tandis que le Vancouvérois Vasek Pospisil a décroché celui de joueur de double le plus amélioré.