(Paris) Stanislas Wawrinka s’est rapidement débarrassé d’Andy Murray sur la terre battue des Internationaux de tennis de France, dimanche.

Associated Press

À leur premier duel au premier tour d’un tournoi du Grand Chelem depuis 2012, Wawrinka a facilement vaincu Murray 6-1, 6-3, 6-2 en un peu plus d’une heure et demie sur le court du stade Philippe Chatrier.

Wawrinka a dominé son adversaire au chapitre des coups gagnants 42-10, mais il a commis une faute directe de plus que le Britannique, soit 27 contre 26.

PHOTO CHARLES PLATIAU, REUTERS

Andy Murray

Il s’agissait du 21e duel entre les détenteurs de trois titres du Grand Chelem chacun. L’un de ces affrontements s’était produit en demi-finales à Roland-Garros en 2017, et il avait été gagné par le Suisse.

Ni l’un, ni l’autre n’a été à la hauteur des attentes depuis ce temps-là. Wawrinka a subi de nombreuses opérations à un genou, tandis que Murray a été opéré à deux reprises aux hanches.

« Je vais devoir penser longuement afin de comprendre ce qui s’est produit », a dit Murray.

Un problème majeur : il n’a pas été très bon au service, plaçant seulement 36 % de ses premières balles en jeu.

PHOTO CHARLES PLATIAU, REUTERS

Jannik Sinner

Un autre : il a remporté seulement 25 % des points en retour de service.

Murray a tenu à assurer que ces problèmes n’étaient pas liés à sa hanche artificielle.

« Ce sera difficile de retrouver mon niveau d’avant. J’ai 33 ans maintenant et j’étais no 1 au monde. C’est difficile avec tous les problèmes que j’ai eus, a dit Murray. Mais je vais continuer à travailler. Nous verrons ce que les prochains mois vont donner. Je crois que je ne jouerai pas d’autres matchs comme celui d’aujourd’hui d’ici la fin de l’année. »

De son côté, l’Allemand Alexander Zverev a remporté son premier match depuis qu’il a gaspillé une avance de deux manches à zéro et perdu en bris d’égalité en cinquième manche lors de la finale des Internationaux des États-Unis.

Zverev, sixième tête de série à Roland-Garros, a supplanté Dennis Novak 7-5, 6-2, 6-4, dimanche, deux semaines après sa défaite crève-cœur contre Dominic Thiem à New York.

Ce match a terminé peu de temps avant la conclusion du plus long duel du jour : Juan Ignacio Londeron a remporté un marathon d près de cinq heures 6-4, 7-6 (1), 2-6, 1-6, 14-12 contre Federico Delbonis.

Les Internationaux de France sont le seul tournoi du Grand Chelem à ne pas utiliser de bris d’égalité lors de la manche ultime.

Plus tôt dimanche, David Goffin est devenu la première tête de série à tomber aux Internationaux de tennis de France.

Le Belge, 11e tête de série, a perdu 7-5, 6-0, 6-3 contre l’Italien âgé de 19 ans Jannik Sinner. Goffin s’est incliné devant lui pour la deuxième fois cette saison, après sa défaite sur le ciment encaissée au tournoi de Rotterdam en février.

Sinner avait démontré l’ampleur de son talent en remportant le tournoi Next Gen de l’ATP l’année dernière. Il affrontera au deuxième tour sur la terre battue parisienne le qualifié français Benjamin Bonzi ou le Finlandais Emil Ruusuvuori.

De son côté, Kei Nishikori a poursuivi sa route après avoir difficilement disposé du Britannique Daniel Evans 1-6, 6-1, 7-6 (3), 1-6, 6-4 dans un match ponctué de 15 bris.

Le Japonais âgé de 30 ans a atteint les quarts de finale à Roland-Garros à trois reprises, dont l’an dernier. Nishikori affrontera au deuxième tour l’Italien Stefano Travaglia, qui a pris la mesure de l’Espagnol Pablo Andujar 6-3, 6-4, 6-4.

L’Américain Sebastian Korda se souviendra pendant longtemps de son match de premier tour aux Internationaux de France, puisqu’il lui a permis de signer sa première victoire en carrière au tableau principal d’un tournoi du Grand Chelem.

Korda a battu l’Italien Andreas Seppi 6-2, 4-6, 6-3, 6-3 et aura rendez-vous au prochain tour avec son compatriote John Isner, 21e tête de série. Isner a aisément évincé Elliot Benchetrit 6-4, 6-1, 6-3.

Un autre Américain, Taylor Fritz, a laissé filer une avance de deux manches avant de s’accrocher pour l’emporter 7-5, 7-6 (2), 1-6, 2-6, 6-3 contre Tomas Machac.

L’Australien Alex De Minaur a quant à lui été défait 7-6 (9), 6-4, 6-0 par l’Italien Marco Cecchinato, qui avait accédé au carré d’as à Roland-Garros en 2018.

Le qualifié Jurij Rodionov a savouré sa première victoire dans un tournoi majeur en carrière en venant de l’arrière pour disposer du Français Jérémy Chardy 3-6, 4-6, 7-6 (6), 6-4, 10-8.

Le Québécois Félix Auger-Aliassime entamera son parcours lundi, tout comme le Torontois Steven Diez.

Les Internationaux de France, qui ont été déplacés à l’automne et qui se dérouleront pratiquement à huis clos à cause de la pandémie de coronavirus, sont présentés pour la première fois sous le nouveau toit du stade Philippe Chatrier.