(New York) Marketa Vondrousova a gagné le premier match des Internationaux de tennis des États-Unis et, par le fait même, le premier affrontement en Grand Chelem depuis le début du mois de février.

Associated Press

Classée 12e tête de série à Flushing Meadows, Vondrousova a vaincu Greet Minnen en deux manches de 6-1, 6-4, lundi.

Vondrousova, qui a été finaliste à Roland-Garros en 2019, n’a vu pratiquement aucun spectateur célébrer sa victoire, alors que tous les duels du tournoi sont présentés à huis clos.

Par la suite, la triple championne d’un tournoi du Grand Chelem Angelique Kerber a progressé un peu plus dans ce tournoi qu’elle ne l’avait fait l’an dernier.

PHOTO FRANK FRANKLIN, AP

Angelique Kerber

Kerber a éliminé Ajla Tomljanovic en deux manches de 6-4, 6-4 au stade Louis Armstrong.

Il y avait environ 15 personnes, dont certains journalistes, éparpillés dans les gradins du stade qui compte environ 14 000 sièges.

Kerber a remporté les Internationaux des États-Unis en 2016, mais elle s’était inclinée au premier tour en 2019. L’Allemande a déjà trôné au sommet du classement de la WTA et elle est la 17e tête de série à Flushing Meadows.

La favorite, Karolina Pliskova, a quant à elle accédé au deuxième tour grâce à une victoire en deux sets.

PHOTO FRANK FRANKLIN, AP

Karolina Pliskova

Pliskova s’est propulsée en avant 4-1 face à Anhelina Kalinina lors de la manche initiale, mais elle a ensuite perdu les trois jeux suivants. La troisième joueuse au monde a toutefois gagné huit parties de suite pour l’emporter 6-4, 6-0.

Il s’agissait du premier match du tournoi sur le court du stade Arthur-Ashe.

En fin d’après-midi, la jeune américaine Coco Gauff a subi l’élimination, s’inclinant 3-6, 7-5, 4-6 contre Anastasija Sevastova.

PHOTO ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS

Cori Gauff (à gauche) et Anastasija Sevastova

Pour Gauff, qui n’est âgée que de 16 ans, il s’agit de son élimination la plus expéditive en quatre participations à des tournois du Grand Chelem.

Il y a un an, elle avait atteint le troisième tour à Flushing Meadows avant de s’incliner face à Naomi Osaka, la championne du tournoi en 2018.

Gauff n’a pas aidé sa cause en commettant 13 doubles fautes.

Demi-finaliste en 2018 aux Internationaux des États-Unis, Sevastova affichait un dossier de 1-8 en simple en 2020.

À 15 ans seulement, Robin Montgomery s’est inclinée lors de son premier match. La plus jeune joueuse du tournoi. La plus jeune joueuse du tournoi n’a pas réussi à se rendre au deuxième tour après avoir obtenu l’un des derniers laissez-passer pour le tableau principal. La 23e tête de série Yulia Putintseva a défait Montgomery 6-1, 6-3 en 64 minutes.

Naomi Osaka passe de justesse

PHOTO ROBERT DEUTSCH, USA TODAY SPORTS

Les Japonaises Naomi Osaka et Misaki Doi

En soirée, Naomi Osaka a été en mesure de combler les lacunes dans son jeu pour vaincre la Japonaise Misaki Doi en trois manches.

Quatrième tête de série, Osaka a connu quelques ennuis avec ses déplacements, mais a été en mesure de venir de l’arrière au deuxième set pour l’emporter 6-2, 5-7, 6-2 face à la No. 81, Doi.

Osaka a commis 38 fautes directes, soit 13 de plus que son sommet en carrière.

Osaka revient tout juste d’une blessure aux ischio-jambiers du côté gauche qui l’a forcée à se retirer de l’Omnium Western & Southern samedi dernier.