Finis, les juges de ligne. Ils seront remplacés par des appareils électroniques sur tous les courts, sauf les deux principaux, a annoncé l’organisation qui chapeaute les Internationaux des États-Unis mercredi.

Howard Fendrich
Associated Press

De plus, les matchs de qualifications en simple, en double mixte, chez les juniors et ceux en fauteuil roulant seront carrément abolis. Il n’y aura également que trois chasseurs de balles, plutôt que six, sur tous les courts sauf aux stades Arthur Ashe et Louis Armstrong.

Ces annonces ont été faites par l’U. S. Tennis Association (USTA), alors qu’elle dévoilait son plan pour l’organisation du tournoi du Grand Chelem à New York en pleine pandémie de coronavirus.

« C’est une aventure en évolution, sans aucun doute, a concédé le directeur du tournoi Stacey Allaster, en vidéoconférence. Nous sommes en contact quotidien avec l’ATP et la WTA. »

Au minimum, des tests de dépistage de la COVID-19 seront effectués via des tampons nasaux, à l’arrivée sur le site. S’il y a une possibilité que le virus soit entré dans la « bulle » du tournoi, il pourrait y avoir des tests tous les deux jours.

Le tournoi a reçu le feu vert du gouvernement de l’État de New York pour l’évènement à Flushing Meadows du 31 août au 13 septembre, à huis clos.

Les organisateurs ont ajouté que l’Omnium Western & Southern, habituellement présenté juste avant les Internationaux, à Cincinnati, se déroulera lui aussi à Flushing Meadows.

Parmi les autres modifications : les équipes de double masculines et féminines inscrites au tableau principal passeront de 64 à 32, et seuls les joueurs non inscrits en simple pourront y participer.

Puisque le tableau des qualifications est aboli, 120 des 128 joueurs et joueuses inscrits en simple accéderont au tableau principal en vertu de leur classement mondial, tandis que huit autres recevront des invitations des organisateurs.

Les joueurs pourront accueillir jusqu’à trois invités et pourront obtenir un maximum de deux chambres dans deux hôtels présélectionnés par le comité organisateur. L’une d’entre elles sera payée par l’USTA, et l’autre par le joueur. Les joueurs pourront aussi louer une maison à l’extérieur de Manhattan.

L’USTA n’a toujours pas déterminé combien de membres de l’entourage de chaque joueur auront accès au site.

Le calendrier européen se précise

Par ailleurs, les circuits professionnels masculin et féminin ont dévoilé des calendriers « provisoires », espérant relancer leurs activités en août.

La WTA a indiqué que son premier tournoi serait l’Omnium de Palerme en Italie, dans la semaine du 3 août.

Les joueurs de l’ATP seront de retour le 14 août à l’Omnium Citi à Washington. Les deux circuits ont l’habitude d’y être, mais la présence des dames reste à confirmer.

Après le « programme double » à New York, les deux circuits iront en Europe, pour jouer sur terre battue. Les Masters de Madrid et Rome mettront la table pour le tableau principal des Internationaux de France, à compter du 27 septembre.

La WTA a souligné qu’elle s’attend à présenter ses prochains tournois à huis clos. L’ATP espère pouvoir accueillir des supporters lors de certains tournois.