(Londres) Le Britannique Andy Murray, ancien N.1 mondial de tennis, ne disputera pas aux prochains Internationaux d’Australie en raison d’une blessure à l’aine qui « n’a pas guéri aussi vite qu’on aurait pu l’espérer », ont annoncé le joueur et son agent Matt Gentry, samedi.

Agence France-Presse

Andy Murray, vainqueur de trois titres du Grand Chelem, avait contracté cette blessure en Coupe Davis, en mi-novembre, à Madrid.

« Malheureusement, cette blessure est plus compliquée que nous le pensions et par mesure de précaution, je dois y remédier avant de revenir sur les courts », a pour sa part expliqué Murray samedi.

« J’ai travaillé tellement dur pour revenir à mon meilleur niveau et je suis tellement triste de ne pas être en mesure de jouer aux Internationaux d’Australie en janvier », a-t-il ajouté.

« Après les Internationaux d’Australie 2019, où je ne savais pas si je pourrais rejouer, j’étais ravi de revenir en Australie pour me donner à fond. Et tout cela est encore plus décevant pour moi », a déclaré le Britannique.

Outre son forfait à Melbourne (20 janvier-2 février), l’Écossais de 32 ans ne fera pas non plus partie de l’équipe britannique lors de la première édition de l’ATP Cup (3 janvier-12 janvier), toujours en Australie, juste avant la première levée du Grand Chelem.  

Murray avait effectué en 2019 un retour remarqué sur le circuit ATP, remportant en octobre à Anvers (Belgique) son premier titre depuis 2017, près de neuf mois après une deuxième opération de la hanche gauche qui l’avait conduit à annoncer, en larmes, en janvier 2019, sa probable retraite des courts.

Le 12 décembre, il avait déjà annulé ses deux semaines de préparation à Miami (États-Unis) pour la saison 2020 en raison de cette même blessure à l’aine.

Andy Murray ne devrait donc pas rejouer avant février. Son premier tournoi 2020 est maintenant prévu à Montpellier (2-9 février).  

Ce forfait va lui permettre de rester chez lui afin de continuer à fortifier ses muscles et retrouver une forme lui permettant de redevenir l’homme qui s’était imposé, notamment, à Wimbledon (2013, 2016) et aux Internationaux des États-Unis (2012).

Andy Murray, finaliste à cinq reprises aux Internationaux d’Australie dont la dernière fois en 2016, a aussi décroché deux médailles d’or olympiques en simple et remporté la Coupe Davis avec la Grande-Bretagne en 2015.